Forum Électro-Bidouilleur

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Bienvenue au nouveau Forum Électro-Bidouilleur! Inscrivez-vous pour participer aux discussions! L'inscription est automatisée.

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - loulou31

Pages: [1] 2
1
Pour calibrer un oscillo analogique, un gene de fonction meme non calibré suffit. Il faut un multimétre qui mesure avec precision la tension ( on le régle à moins de 1Hz pour calibrer les niveaux, car ils ne changent aps avec la fréquence) ; en fréquence soit le géné est calibré : genre gene moderne numériquee, soit pas (vieux analogiques) et un multimétre en mode mesure de fréquence suffit ( <1%). Après il faut des bons front de montée propores  pour calibrer les compensation et surtout charger sur 50 Ohms la sortie du gene.
Je viens de faire les réglages du mien avec un simple multimétre ( pour mesure tension et fréquence) et un gene de fonctions analogique.

Jean-Louis

2
Discussion Générale d'Électronique / Re : oscilloscope
« le: décembre 17, 2018, 03:39:18 pm »
Bonjour,
Mon avis il faut au moins un deux voies 20MHz. On en trouve à 50€ en analogique.  Après un >= 100MHz est mieux ... a une centaine d'euros.

Après il faut voir si tu veux un analogique simple ou un numérique. En numérique c'est plus cher à partir de 200€ en occasion(marque mais un peu ancien)  à 400€(chinois neuf)  neuf en 2x100Mhz.

Avantage numérique : tu peux enregistrer des signaux non répétitifs, tu peux plus de possibilities de synchro (pré synchro), il y a des marqueurs de mesure temps fréquence, tu peux sortir des courbes, on peut faire de la FFT ( analyse spectrale signaux jusqu'à quelques MHz) on peut aussi le programmer avec PC.

Avantages analogiques : c'est moins cher et on trouve des performants de marque, on a plus de finesse dans l'affichage des signaux, et c'est plus fidéle qu'un numérique qui peut parfois afficher des fois des choses illisibles ou fausses.

Après il y a les analogiques avec fonction de numérisation. Il n'y en a plus beaucoup en neuf... c'est en général peu performant en bande passante numérique.
A mon avis surtout ne pas acheter des bidouilles chinoises de quelques MHz avec un petit écran ridicule, même à 30€ c'est trop cher. Après il y a aussi des trucs sans écran que l'on branche à un PC, moi j'aime pas trop....
Si tu as moins de 100€ faut acheter un analogique d'occasion ......c'est très formateur et ça servira toujours même si un jour tu passes au numérique.
Si tu as un peu plus de 300€ il y a de beaux numériques chinois en couleur 2x100MHz avec interface PC, sauvegarde ....
Attention aux vieux numériques de marque, moyennement performants et pratiquement impossible à dépanner.
En occasion le nec plus ultra Tektronix... le must les 475 la roll de l'oscillo.... après HP....Autrement Hameg pas mal de même que Philips . Enetec-Schlumberger moi je recommande pas (mes souvenirs quand je faisais maintenance). A mon avis eviter aussi les oscilloscopes de marque à tiroirs genre série 7000T ektro, c'est encombrant et moins fiable que les compacts.

Jean-Louis

3
Le fréquencemètre est un appareil très très précis dans le domaine de l'électronique ; en contre partie si on ne connait pas le type de signal que l'on mesure au préalable (avec un oscilloscope ou analyseur de spectre) il y a beaucoup de chances de trouver n'importe quoi comme résultats... avec 6 ou 7 chiffres affichés donc aucun n'est juste! En effet il faut que le signal ait une amplitude assez élevée, pas trop, qu'il ne soit pas modulé, et qu'il n'ai pas une forme biscornue avec des rebonds, que le suil de déclenchement ou sensibilité soit bien régla....Après xx ans d'électronique c'est l'instrument dont je me méfie le plus.

Ca ne m'étonne donc pas de ne pas pouvoir mesurer la fréquence d'une télécommande qui est module et qui ne dure probablemnt pas assez de temps...En effet il y a des produits spécifiques mais je en sais ce qu'ils valent .. regarder sur youtube mais des fois les tests ne sont pas très objectifs.

Jean-Louis 

4
 Historiquement oui il y avait un protocole de communication maintenant disparu pour l'instrumentation : le GPIB ( ou HPIB). C'était reserve aux équipements professionnels et l'avantage c'est que c'était un bus où on mettait tous les équipement en paralléle. Pour les plus bas de gamme il y avait des fois une interface série RS232. Il y avait aussi des interfaces paralléles....

Aujourd'ui les équipements un peu intelligents on une interface Ethernet (oscilloscopes, générateur arbitraires) et/ou aussi USB. Après les appareils low cost ( alims, multimétres)  low cost n'ont pas souvent  d'interface.
Au niveau langaget il existe un standard SCPI (Standard Command for Programmable instruments) qu'adoptent beaucoup de constructeurs. En Ethernet il y a aussi souvent de serveur HTTP embarqués dans les instruments ce qui permet de se connecter à distance à partir du navigateur du PC.
Ajouter une interface sur un équipement non pourvu c'est possible mais il faut une carte qui fasse l'intermédiaire entre l'interface ( USB ou Ethernet) et l'équipement...  souvent en analogique. On peut developer ça sur un Arduino par exemple....

Jean-Louis

5
Pour les transistors bipolaires il faut obligatoirement un courant de base pour avoir un courant collecteur.
Pour les mosfet il y a des modéles à depletion /enrichissement qui selon le cas sont ON ou OFF  avec une tension de grille de OV.

Pour les mosfet il ne faut pas laisser la grille en l'air car l'impédance d'entrée est extrémement élevée et ils fonctionnent avec un commande de tension :au repos (0V) il faut mettre l'entrée à la masse meme via une résistance de valeur élevée.
Pour les bipolaires on peut laisser la base en l'air car ils fonctionnent en courant.
Après on peut faire un montage (polarization de la grille ou base) dans tous les cas qui fait qu'au repos le transistor est fermé.

Jean-Louis

6
Bonjour,
Le mieux serait de trouver un fablab ou un club électronique ou de dépannage où il y a un oscilloscope selon où tu habites. Autrement avec un multimètre à 20€ qui fait fréquencemètre tu devrait pouvoir te débrouiller avec un peu d'astuces. De plus le 5khz doit à mon avis s'entendre car il doit y avoir du courant....Meme  avec peu de moyens on peut toujours se débrouiller, mais il faut de l'imagination .....

Jean-Louis

7
Le mieux c'est d'abord de décortiquer l'existant pour voir comment c'est fait ...sans le cannibaliser il peut encore servir ! Après en HF il y a peu d'outils pas cher pour voir ce qui se passe en détail et faire des mesures. Avec un oscilloscope on doit voir çe qu'il se passe sans pouvoir faire de mesure : on fait voir la porteuse et la modulation si c'est de l'am. En effet le plus simple sera de faire l'émetteur.... Bon courage
Il existe quand même dès solution de mesure rf à base de clef usb modifiées prévues pour recevoir la tnt. C'est quelques dizaines d'euros mais elles ne descendent pas toutes à 27 MHz.

Jean-Louis

8
Bonjour,
Je viens de regarder les produits RF Explorer et en effet ils ont l'air pas mal. On s'y perd un peu dans leur gamme de produits et il faut quand même mettre 300€ pour un produit couvrant la gamme de fréquence en continu et non par intervalles discontinus. A noter que ces appareils n'ont pas non plus de générateur de tracking intègre. L'écran est vraiment très petit mais il y a la possibilité de le raccorder a un pc pour un affichage plus confortable. Il a l'avantage d'être très transportable.
Le produit que j'avais vu descend maintenant à 34 MHz.
Je pense de plus en plus  que je opter pour un produit ancien de chez HP qui sont moins confortables à utiliser que les appareils modernes et plus encombrants aussi. On trouve des 141 T dans les 300€  un peu plus pour les séries 855x . La meilleure est affaire est à mon avis les séries 859x mais il faut y mettre environ 600-700€. C'est à mon avis un meilleur choix que les appareils neufs moins performants et deux fois plus chers.
Merci de vos avis
Jean-Louis

9

Bonjour,
Il y a plusieurs videos interessante sur l'analyse spectrale, par contre il n'est pas présenté de produit  low cost pouvant effectuer cette function, à part des clef USB de récepteur TV modifiées. Il  existe des solution par exemple le "SMA spectrum analyser" USB138M-4.4G SMA.
Merci

Jean-Louis

10
Discussion Générale d'Électronique / Re : tension vs courant
« le: octobre 29, 2018, 08:58:20 am »
Bonjour,

Oui le courant diminue si augmente la tension, mais  uniquement dans le cas d'un dispositif à puissance constante : par exemple alimentation à decoupage de PC par exemple. Ces dispositifs fonctionnent en general dans une large gamme de tension de 87 à 263 V et si on les alimente en 110V ils consomment deux fois plus de courant qu'en 220V.
C'est un cas particulier et avec une charge resistive ce n'est évidement pas vrai et c'est même le contraire : une amploule 220V va consommer deux fois moins (par exactement car à chaud la résistance de l'ampoule augmente) en 110V qu'en 220V et  ne Presque pas  pas éclairer, car la puissance va être quatre fois plus faible!

Jean-Louis

11
Bonjour,
Il utilise un micro directif, ou a mis un équipement chez sa mere qui renvoie le signal par radio?

Jean-Louis

12
Bonjour,

Une batterie et un condensateur c'est pas complètement equivalent :

 - une batterie déchargée à 50% de sa capacité fait toujours à peu près la même tension aux bornes à quelques centaines de millivolts près.
-  un condensateur déchargé à 50% a sa tension qui a diminué de moitié : la tension diminue proportionnellement à la charge.


Jean-Louis

13
Bonjour,

Dans un ampli opérationnel il n'est pas nécessaire de voir comment il fonctionne de l'intérieur, surtout que les schemas peuvent être très complexes. Il faut comprendre comment il se comporte de l'extérieur et en particulier le fait qu'il a un gain en tension pratiquement infini ( tension de sortie / tension différentille entrée), et que les courants d'entrée sont nuls. C'est un peu comme n'importe quel composant : un transistor le fait que courant collecteur est le courant de base multiplié par le facteur Beta.....
Après on utilise ces proprieties essentielles combine avec des composants (passifs pour la plupart)  pour réaliser des fonctions : amplificateur inverseur, non inverseur, filtre.


Jean-Louis

14
  De manière très générale

- Un multiplexeur  a plusieurs entrées que l'on aiguille  vers une ( ou plusieurs sorties) sortie selont différents critéres...
    En general dans un multiplexeur il n'y a pas modification du contenu qui entre vers la sortie, il est seulement commuté.
    Un multiplexeur peut fonctionner aussi bien avec des entrées sorties  numériques qu'analogiques ...
- Un décodeur a une (ou plusieurs sorties) entrée et l'on vient sélectionner ( decoder ) et on l'envoie vers une ou plusieurs sorties
    Par exemple un "décodeur" 7 segments a une entrée 4 bits ( 0à 9 en binaire) vers 7 sorties chacun des segments de l'afficheur.


Jean-Louis

15
Bonjour,

Dans ton cas  tu peux mettre les deux panneaux en série, ça devrait augmenter  la capacité de charge de la batterie, à condition quand meme que le courant de sortie de chacun soit à peu près le meme.


Jean-Louis

Pages: [1] 2