Forum Électro-Bidouilleur

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Bienvenue au nouveau Forum Électro-Bidouilleur! Inscrivez-vous pour participer aux discussions! L'inscription est automatisée.

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - loulou31

Pages: [1] 2 3 ... 6
1
bonjour,
Si j'ai bien compris Funnycaracter a modifie seulement une extremite : la sienn, et utilise le wifi standard de son voisin sans modification. C'est pour cela que sa liaison fonctionne mal.

Jean-Louis

2
Discussion Générale d'Électronique / Re : Banc de Test Radio RF
« le: septembre 12, 2019, 02:43:55 pm »
Bonjour,

La question est beaucoup trop générale, et il faudrait savoir ce que l'on mesure, comment quelles fréquence quels niveaux, quelle precision.......De toutes façons il y aura toujours des interférences, mais il faut se débrouiller pour qu'elles soient pas genantes dans les tests...
Si on veut éviter des diaphonies à -90dB à 2GHz c'est pas comme 30dB à 7MHz. L'idée est peut être de décaler temporellement les tests : quand on fait un test à une fréquence  sur le premier banc on fait le test à une autre fréquence sur le banc 2.....

Jean-Louis

3
Bonjour,
 
Je ne comprends pas exactement ce qu'il y a des deux cotés de votre liaison WIFI ?
S'il y a juste une box d'un coté ( votre voisin ) sans antenne,  et de votre coté  une antenne directive avec ampli d'émission  il y a probablement une  dissymétrie du bilan de liaison,  qui fait que de votre coté vous ne recevez pas assez de signal (le gain apporté par l'antenne ne suffit pas), donc inutile d'amplifier le signal émis vers votre voisin avec des dizaines de W!

 Jean-Louis

P.S :la puissance (PIRE, c'est à dire incluant gain de l'antenne) en WIFI est limitée en extérieur ( et en intérieur) France à 100mW sur la bande 2.4GHz.
Avec des W ou des dizaines de W émis à 2.4GHz  de manière sauvage vous risquez pertuber le voisinage  même lointain ( et avoir des ennuis avec l'ANFR....) , car beaucoup de systémes utilisent cette fréquence.


4
Bonjour,

Pour un element type résonateur (piezo ou quartz ou autre) il a en general une seule fréquence de resonance principale liée à ses dimensions et proprietés du matériau. Il peut résoner  à d'autres fréquences dites secondaires :harmoniques ou parasites par exemple.

Ce qu'il te faut pour atteindre une telle gamme de fréquence c'est  un générateur de fréquence synthetise (DDS par exemple) couplé à un transducteur qui puisse fonctionner dans cette gamme de fréquence : type haut parleur, en sachant que l'efficité va varier en fonction de la fréquence. On ne peut trouver un element qui résone de 7Hz à 2kHz, par definition.

Jean-Louis

5
Bonjour,

Oui en effet il y a toujours une effet de coefficient de température positif dans les resistances métalliques. Ceci dit au niveau d'une ampoule la température est de plusieurs milliers de 1000° alors que dans une résistance chauffante elle plutôt de la centaine de °. Il faudrait que je mesure en continu à l'ohmetre une résistance chauffante et à sa puissance nominale ( par mesure de courant à tension connue), mais il me semble que j'avais regardé et la difference était relativement faible ( de moins de 10%). Ceci dit si la résistance chauffante est utilisée au dixiéme de sa puissance nominale la valeur ne doit pratiquement pas changer entre al mise sous tension et en régime établi.

Jean-Louis

6
Bonjour,
Comme résistance de puissance moi je récupére des elements de chauffage d'appareils ménager sde type  bouilloire electrique, cafetière, ou machine à laver. Pour 1kW en 220V ça fait 48 Ohms, 2kW 24Ohms. Normalement à la puissance nominale ces resistances doivent fonctionner immergé en 220V à la puissance nominale, mais sous 24 ou 48V ells peuvent fonctionner à l'air libre sans problem.L'avantage par rapport aux lampes c'est que ça a une résistance constante à la mise sous tension.
J'ai cru comprendre  que cette activité était dans le domaine pro, dans ce cas je pense qu'il faut investir dans une charge fictive. C'est beaucoup plus simple et souple d'utilisation et au boulot le temps c'est de l'argent... pas comme à la maison.

Jean-Louis

7

Oui en fait il faut 12 ohms dans les deux cas.
Que la charge soit passive ou active il faut bien que la puissance soit dissipée à quelque part!  Il n'y a pas de miracle : les 50W ou 200W seront dissipées soit dans la résistance soit dans le boitier de la charge active qui doit avoir aussi un radiateur! On pourrait imaginer des charge actives qui réinjectent la puissance sur le secteur, mais elles ne fonctionnent pas ainsi.
Il y a  beaucoup d'avantage à utiliser une charge active : c'est variable et on peut programmer la résistance, le courant la tension, la puissance, mettre On/OFFfaire des profils de courant resistance vs temps......Avec une résistance on ne peut rien faire de tout ça! Une charge active c'est plus cher!

Jean-Louis

8
Bonjour,

C'est assez simple, il suffit d'appliquer les 2 formules de base de l'électricité  la loi d'Ohm U=RI  et la formule de puissance P=U*I

Ca fera environ 12 Ohms pour 24V qui devra dissiper donc 50 W puisque c'est la puissance demandée par l'alim et dissipée dans la charge.
Attention il faudra une belle résistance qui puisse dissiper 50W. En general pour dissiper 50W en continu on prend un résistance de 100W, on peut rester à 50W si on fait un test qui dure quelques secondes. En general les resistances de puissance doivent avoir un radiateur : voir fiche technique de la résistance.

Jean-Louis


9
Bonjour,
Ca ve être très compliqué que faire un atténuateur variable de puissance de 30W, car il va falloir redimensionner ( la puissance des résistances) tous les étages d'atténuation et aussi les commutateurs, sans compter le packaging!
En pratique on met un atténuateur de puissance fixe : 20 ou 30 dB et ensuite on met un atténuateur standard de faible puissance.
Même en produit professionnel on utilise trés rarement des atténuateurs variables de puissance car ça pose beaucoup de problémes technologiques aussi bien au niveau des cellules d'atténuaion que des commutateurs eux memes. Quand on veut commander un puissance d'émission on met un ampli de puissance de gain fixe et on atténue le signal en entrée. Quand on veut faire de la mesure, on met un atténuateur de puissance de valeur fixe 20,30 ou 40dB suivi d'un atténuateur standard de faible puissance.

Jean-Louis

10
Bonjour, j'ai regardé et en fait c'est plutôt un analyseur scalaire, car en analyse spectrale il a une seule bande de résolution de 120 kHz. De plus il n'y a pas de filtrage en réception et fonctionne en conversion directe, donc attention aux signaux parasites mesurés.  Jean-Louis

11
Oui en fait le clou de l'invention était le faible cout du relai coaxial qui fonctionnait jusqu'à 5GHz , qui coutait 7$ au lieu des 130$ (dans le texte du patent) . La partie électronique elle était relativement classique, avec un limiteur de surcharge à diode très rapide mais qui en pouvait limiter la puissance que sur un temps très court, le temps que le relais coupe le signal par un systéme de detection de puissance avec remise à zero.  En effet je pense que tu as eu raison de ne pas essayer de réparer ce module.

Jean-Louis

12
Bonjour,n

Pour les curieux il y a un brevet depose par HP sur le sujet: https://patents.google.com/patent/US5684441A/en


Jean-Louis

13
Bonjour,

Il semblerait que dans votre code vous ayez utilisé un nom de variable, de fichier  ou autre qui un mot réservé par le code VHDL. C'est pour cela que votre code ne peu être compilé.

Jean-Louis


14
Bonjour,
Super boulot Papyblue, aussi bien pour le relevé du schema que la reparation de l'alim.
Un truc qui peut aider, c'est d'aller récupérer la data sheet et le schema d'application du circuit integré de contrôle de l'alim à decoupage.
Pour beaucoup de circuits intégrés qui ont des fonctions bien spécifiques, comme celui ci, ça facilite le travail de recherche du schéma électrique quand il n'est pas disponible.

Jean-Louis

15
Bonjour,

Attention pour les futurs acheteurs du NanoVna, il y a deux modéles : un avec la face avant noire et l'autre avec la face avant blanche et une salamandre. Il faut acheter le premier car les étages d'entrée sont blindés ce qui apporte une meilleure dynamique surtout en haut de bande. Bien acheter aussi ceux qui ont le kit de cal integré : OSL ( Open, Short Load) en SMA et cables. Attention il y a aussi des modéles sans batterie pour baisser le prix.
Un detail l'applicatif de connexion avec un PC en version 1.01 ne fonctionne pas avec un Windows en français à cause de la virgule décimale : soit il faut passer Windows en preference régionale anglaise,   soit charger la version 1.03 qui fonctionne avec un Windows français.
Pour le principe, je viens de regarder en effet c'est le meme que celui du VNWA3, mais les deux DDS sont remplacés par un Si5351 bien connus des assidus de la chaine EB. Attention quand même car le SI5351 est overclocké à 300MHz ( max 200MHz) et ça peut poser des problémes en haute temperature sur certains modéles. Pour fonctionner jusqu'à 900MHz ils utilisent l'harmonique 3 du fundamental ( signal plus ou moins carré riche en H3).
La j'arrête car Bertrand va être faché qu'on divulge les infos avant sa video que tout le monde attend avec impatience!

Bon joujou avec vos NanoVna.
Merci à l'initiateur de ce post de modifier le titre...(Mano.....)

Jean-Louis

Pages: [1] 2 3 ... 6