Forum Électro-Bidouilleur

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Bienvenue au nouveau Forum Électro-Bidouilleur! Inscrivez-vous pour participer aux discussions! L'inscription est automatisée.

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - Yffig

Pages: [1] 2 3 ... 14
1
Bonjour,

Un Petit Interlude : Quelques autres réalisations...

Au début de ce fil, j'ai affirmé qu'au début de ma réflexion sur le sujet (fin 2007) j'avais d'abord cherché sur le Net avec les mots clés: Audio, Vector, Analy(s/z)er, Impedance et je n'avais rien trouvé d'intéressant...
Puis, après ma réalisation, je découvre que, en 04/2014, JiPiHorn nous apprenait dans sa vidéo 62 "Tutoriel : son enceinte acoustique facile - Partie 1" ( https://www.youtube.com/watch?v=6HkHirB-BYU&t=96s ) l'existence d'un suite logicielle que je n'ai jamais testée: http://www.artalabs.hr/index.htm (Croatie)  ARTA LIMP STEPS qui fait le travail.

Il y a une dizaine de jours, j'ai relancé une recherche et j'ai obtenu un premier résultat pertinent:
http://www.janbob.com/electron/AVNA1/AVNA1.htm
"Building and Using the AVNA1 Audio Vector Network Analyzer" publié en 2018 05-06, l'article en .pdf se trouvant à:
http://www.janbob.com/electron/AVNA1/Larkin-QEX-2018-May-Jun.pdf

Première lecture en diagonale:  j'y découvre une réalisation bien plus sophistiquée que la mienne, plus précise mais dont l'interface graphique est absente: comme moi, l'auteur utilise Excel pour calculer et afficher le résultat des mesures.
Sa réalisation mesure l'impédance ("S11") comme la mienne mais aussi la fonction de transfert Bode "S21" ce que je n'ai pas besoin de faire puisque j'ai, par conception, basé ma réalisation sur la capacité d'un petit ensemble (DDS+ OScilloscope 2 voies) à fournir cette fonction de transfert Bode en fichier .csv.
Par contre, les références qu'il fournit en fin d'article sont extrêmement intéressantes:

- http://www.arrl.org/files/file/QEX_Next_Issue/2015/Jan-Feb_2015/Audet_QEX_Jan-Feb_2015.pdf
Je crois bien qu'il s'agit de l'ami Jacques du Boss!
Cette réalisation sophistiquée nécessite l'emploi d'un VNA RF et ne mesure pas directement le coefficient de réflexion S11 obtenu ensuite par calculs dans Excel, ce qui n'enlève rien, je pense, à la qualité et à la précision du l'appareil.  Rien que le design mérite une lecture plus approfondie (que je n'ai pas encore faite...).

-et, beaucoup plus simple à mettre en œuvre (et basé sur le même principe du pont de mesure que moi mais réduit à sa plus simple expression:
 http://wb6dhw.com/RLC_Meter/A%20Low%20Cost%20Automastic%20Impedance%20Bridge.pdf pour l'article publié dans QST oct 2005,
les fichiers Visual Basic de l'application en .zip se trouvent à: http://www.arrl.org/qexfiles  , choisir: année 2005 puis télécharger LMS Prog.zip. L’exécutable écrit pour Win98 et XP se lance sans problème sur Windows Seven et utilise la carte son en générateur et convertisseur AD. Pas encore testé, mais ce sera fait un jour vu la simplicité du pont de mesure qui tient sur un coin de breadboard avec un seul LM358 (sic!).

Bon week-end à tout le forum !

Yffig




2
Vos projets et Montages d'Électronique / Re : projets
« le: décembre 06, 2019, 06:46:02 pm »
Bonsoir,

Tout à fait d'ac! avec PapyBlue: y a rien à jeter dans tout ça... Miam miam... j'aimerais être à ta place (pas uniquement pour l'âge  ;) ).

Si je devais malheureusement n'en choisir qu'un, alors j'éliminerai tout ce qui concerne l'AM (pas assez de maths...)

FM et PLL: absolument passionnants avec des maths (spectre en modulation FM et modélisation de la PLL)

Sans doute le ΣΔ est le plus "moderne", encore que j'ai bossé dessus en 1984 chez Alcatel à Lannion..., le principe est très intéressant mais assez mathématique (sur-échantillonnage, filtrages numériques, mise en forme du spectre de bruit). Beaucoup de convertisseurs AD fonctionnent ainsi aujourd'hui (en Audio en particulier, par ex. le "bitstream " du Compact Disc).
Mais ce ne sont que mes préférences de vieux schnock...
Bonne soirée
Yffig

3
Bonsoir à tout le forum !

Episode #3 : Le coefficient de réflexion (et l'abaque de Smith)

Résumé des épisodes précédents:
Le coefficient de réflexion ρ est défini comme le rapport de l'onde réfléchie sur l'onde incidente:
ρ est un vecteur dont :
-la longueur (ou module) est égale au rapport des amplitudes (valeurs crêtes des sinusoïdes)
   |ρ|= |Vréfl.|/|Vinc.|,
-l'angle (par rapport à la demi droite de référence 0°) est égal au déphasage entre Vréfl./Vinc. :
   Θ = phase entre Vréfl. et Vinc.
Le coefficient de réflexion ρ fournit des informations sur la puissance délivrable que la partie résistive de la charge ne peut pas absorber et il est complètement lié à l'impédance réduite z de la charge par la relation (vectorielle):
  ρ = (z-1)/(z+1)
et cette impédance réduite est donc donnée par:
   z = (1+ρ)/(1-ρ)

Dans une mesure de ρ par un analyseur vectoriel VNA, ρ est très souvent appelé S11 (paramètre de la matrice de dispersion (Scattering matrix)) et le connecteur sur lequel est branché l'impédance très souvent noté REFL. L'affichage de ρ se fait sur un diagramme polaire sur fond d'"abaque de Smith" (extrémités du vecteur ρ lors du balayage en fréquence) ou en mode amplitude, phase

Quelles valeurs peut alors prendre ρ ?

-l'onde réfléchie ne peut avoir une valeur > à celle de l'onde incidente pour des raisons évidentes,
-le module de ρ, noté |ρ| est donc toujours ≤ 1
-l'angle Θ peut prendre toutes les valeurs entre 0 et 360°
⇒ le vecteur ρ est donc toujours contenu dans un disque de rayon unitaire : le disque de l'abaque de Smith
   (voir https: //fr.wikipedia.org/wiki/Abaque_de_Smith )
  (cf PJ disque de Smith.jpg)
Sur ce disque on va trouver quelques valeurs remarquables:
- le centre du disque O correspond à ρ = 0 , il n' y a alors pas d'onde réfléchie, l'impédance réduite est alors = 1, et l' impédance vraie est = à l'impédance de référence utilisée (généralement 50 Ω pour un VNA RF, 8 Ω par choix personnel pour mon VNA Audio (c'est parce que c'est une valeur typique de l'impédance donnée pour une enceinte acoustique). C'est le point correspondant à l'adaptation d'impédance et pour cette raison est aussi appelé TERM (comme terminaison adaptée)
-le point A correspond à |ρ| = 1, Θ = 0° (ou plus simplement ρ = 1) : la charge n'absorbe aucune puissance, elle renvoie vers la source la totalité du signal reçu sans en changer la phase: Vréfl.=Vinc.. C'est le point correspondant à l'absence d'impédance de charge ou circuit ouvert (OPEN). Dans ce cas, le signal apparaissant à l'emplacement de la charge vaut 2 * Vinc. (facile à vérifier sur le pont de Wheastone)
-le point B correspond à |ρ| = 1, Θ = 180° (ou plus simplement ρ = -1):la charge n'absorbe aucune puissance, elle renvoie vers la source la totalité du signal reçu en inversant la phase: Vréfl.= - Vinc.. C'est le point correspondant à un court circuit au niveau de la charge (SHORT). Dans ce cas, le signal apparaissant à 'emplacement de la charge vaut Vinc.-Vinc = 0 (facile à vérifier sur le pont de Wheastone)
Ces 3 points O, A, et B sont l'objet d'une procédure dite de CALIBRATION obligatoire lorsque l'on utilise un VNA RF. Les résultats obtenus lors de cette procédure sont enregistrés par le VNA et seront utilisés lors de ses calculs pour corriger les erreurs dues principalement au dispositif mis en œuvre lors de la mesure (exemple très important: utilisation d'un rallonge coaxiale pour accéder à l'élément à mesurer, cette rallonge introduit un retard et donc une différence dans la mesure de l'angle de phase Θ).
Dans le cas de mon VNA Audio c'est très peu critique (la longueur d'onde à 10 KHz sur un coaxial RG58 est de ~ 20 km et 10 à 20 cm de coax ne vont pas introduire de retard réellement notable sur la phase, ce qui n'est pas le cas par ex sur une ligne téléphonique analogique de 5 km de long lorsqu'il est nécessaire de déterminer l'emplacement exact d'un défaut sur la ligne pour pouvoir la réparer).

-tous les points situés sur le diamètre AB correspondent à des valeurs de ρ comprises entre -1 (point B) et +1 (point A) sans aucun déphasage (le signe "-" prenant en compte les angles de 180°). Les valeurs de ρ sont alors des nombres réels et la formule z = (1+ρ)/(1-ρ) entraîne que:
  - tous les points de ce diamètre correspondent à des résistances pures variant de 0 Ω (point B) à l'∞ (point A).
  -sur le rayon OA, l'impédance réduite z est ≥ 1 et l'impédance vraie ≥ impédance de référence (généralement 50 Ω pour un VNA RF, 8 Ω par choix personnel pour mon VNA Audio
  - et, inversement, sur le rayon OB, l'impédance réduite z est ≤ 1 et l'impédance vraie ≤ impédance de référence

Ensuite, plus l'extrémité du vecteur ρ s'éloigne de l'origine O (son module augmente) moins l'impédance de charge est capable d'absorber la puissance délivrable par la source avec comme limite les 2 demi-cercles (A vers B) et (B vers A): cela signifie que la charge est devenue de plus en plus réactive et l'est totalement lorsque l'extrémité du vecteur ρ est sur ces demi cercles.
Mon propos n'est pas de démontrer la propriété remarquable suivante (ce ne sont que des Maths !):
-Le demi disque supérieur correspond à des impédances dont la partie réactive est inductive,
-Le demi disque inférieur correspond à des impédances dont la partie réactive est capacitive.
Pour illustrer cela, je propose d'examiner en mode VNA Audio (impédance de référence 8Ω, gamme de fréquences: 25Hz à 20 KHz) le circuit RLC en PJ dont la fréquence de résonance est d'environ 2.5 KHz et deux points du coefficient de réflexion à l'aide du simulateur RFSim99:
- à 300 Hz environ, le coefficient de réflexion ρ vaut 0.6 avec un angle de 85.4°, l'impédance calculée par RFSim99 à partir de
cette valeur de ρ est de 4Ω en série avec une inductance de 4.06 mH
- à 10 kHz environ, le coefficient de réflexion ρ vaut 0.8 avec un angle de -48.9°, l'impédance calculée par RFSim99 à partir de
cette valeur de ρ est 4Ω en série avec une capacité de ~ 938nF.

...Et l'abaque de Smith alors..? : de peur de me faire massacrer par des aficionados radicaux, je n'affirmerais pas péremptoirement qu'il ne sert plus à grand chose mais je le pense très fort en silence ! Ce que j'aime beaucoup dans l'abaque de Smith , c'est sa beauté graphique, si si !
C'est un abaque, donc un outil permettant d'obtenir graphiquement et rapidement une solution approchée d'un calcul, essentiellement celui de la conversion du coefficient de réflexion en valeurs de résistance et de réactance. Il a été très utilisé  jusqu'au milieu des années 1970, avec des fonctions très utiles;: calcul de "stubs" pour adapter les impédances, etc.
A la fin des années 70, l'utilisation massive de microprocesseurs a permis d'automatiser les calculs qu'il permettait mais son graphisme est resté tellement "parlant" quand on sait l'interpréter. Par ex., pour moi, regarder le coefficient de réflexion sur un graphe amplitude (en dB en plus !) et phase est une souffrance;: je n'y vois pas grand chose.

Terminé pour ce long épisode, le prochain sera enfin consacré à du matos !

Bonne soirée
Yffig


4
Discussion Générale d'Électronique / Re : Impédance Microstrip
« le: décembre 04, 2019, 10:01:23 pm »
Bonsoir Luc,

Si mon explication de mesure de Zc par VNA t'a permis d'avancer, j'en suis ravi, c'est fait pour ça !
J'ai créé récemment un fil :
http://forum.bidouilleur.ca/index.php?topic=608.msg3566#msg3566
où j'expose les concepts relatifs à la mesure d'impédance par VNA (pour les fréquences Audio mais les principes en RF sont exactement les mêmes);
Normalement je publierai jeudi soir la première mouture de l'épisode 3: coefficient de réflexion (appelé aussi S11) et abaque de Smith.

Bonne soirée
Yffig

5
Discussion Générale d'Électronique / Re : Transformateur d'isolement
« le: décembre 04, 2019, 08:17:06 pm »
Bonsoir Serge,

Question beaucoup trop générale, pour un sujet pas simple et très dangereux si tu ne sais pas ce que tu fais...Que veut tu faire exactement ?

Un premier conseil: regarde entièrement cette vidéo YT de "iodure métallique"  https://www.youtube.com/watch?v=Ht0SuYMQzbg

Bonne soirée
Yffig

6
Vos projets et Montages d'Électronique / Re : Boitier test secteur
« le: décembre 04, 2019, 10:07:44 am »
Bonjour PapyBlue !
Tout à fait !... le réglage de puissance se fait en ON/OFF sur le primaire du transfo comme me l'a appris "Diode Gone Wild". Le switch est monté sur le bloc minuterie dont un engrenage entraine un disque dissymétrique qui commute le switch. Le réglage se fait par la roue dentée qui est entrainée par la réglette dentée (cf PJ).(Description approximative vu que je suis un vrai blaireau en matière de mécanique). Cette partie est éventuellement réutilisable après calibration nécessaire du Duty Cycle  :D ...
Sinon, une tentative de retrait de l'enroulement HT pour disposer d'un espace de bobinage à la Dremel est une cata ! Le fil (en alu d'ailleurs) est massivement noyé dans une résine... Pas joli joli... (cf PJ Beurk!.jpg). Ou bien il faut être équipé à la Cyrob pour retirer tout ça.
Je sais même pas si ça mérite la destination que tu proposes vu que la prise en main est pas terrible, je préfère encore mon stock de vieilles batteries au Pb Yuasa 12V 7AH.
Bonne journée
Yffig

7
Discussion Générale d'Électronique / Re : Impédance Microstrip
« le: décembre 04, 2019, 08:22:31 am »
Re-bonjour !
(suite)
Voila l'impédance d'entrée (S11) obtenue par import dans RFSim99 du fichier Touchstone .s2p fourni par MiniCircuits pour un ampli très large bande ERA5-SM (DC-4GHz, gain ~20dB jusqu'à 1GHz). Il est donné "Internally matched to 50 ohms"...
et celle de sortie (S22) pour info.
Jusqu'à sa fréquence d'utilisation max de 4 GHz, c'est loin d'être mauvais mais ce n'est pas parfait !
Bonne journée !
Yffig

8
Discussion Générale d'Électronique / Re : Impédance Microstrip
« le: décembre 04, 2019, 08:03:37 am »
Bienvenue et Bonjour,

En théorie c'est très simple, en pratique c'est un peu plus délicat, selon la fréquence de travail surtout:
Le NanoVNA suffit, il est fait pour ça entre autres fonctions: mesure de S11 et conversion en impédance
Je te fais un petit topo avec RFSim99 (de 50KHz à 300 MHz comme le NanoVNA), ça aide !

En théorie, lorsque l'impédance de la charge (résistance dans ce cas)  = impédance caractéristique de la ligne,  l'impédance ramenée à l'entrée du VNA est celle de la charge et donc celle de la ligne, le VNA te donnera un seul point sur le diamètre résistance pure de l'abaque de Smith (axe horizontal) (cf PJ ligne adaptée)
A contrario, tant que ta résistance de charge est différente de l'impédance de la ligne, l'impédance ramenée au VNA et donc mesurée comporte une composante réactive sous la forme d'un arc de cercle ou d'un gribouillis (cf PJ ligne désadaptée).
La vitesse de propagation et la longueur de ton µ-strip ne jouent pas mais ..pas de discontinuité du genre: coude à 90° de la ligne sur le PCB !

En pratique... un connecteur SMA proprement installé à une extrémité du µ-strip, à l'autre extrémité une résistance SMD de taille idoine servira de résistance de test. Plus ta fréquence de travail est élévée, plus le montage devra être nickel.
Tu n'obtiendras sans doute pas le point parfait quand adapté mais tu chercheras à minimiser au mieux l'extension autour du point.
J'ai utilisé autrefois cette méthode pour mesurer les impédances de:
- paire torsadée extraite d'un câble 10BaseT
- câble scindex (fil secteur ...) plat
J'ai obtenu dans les 110, 120Ω.
Mais d'une manière générale une "petite" désadaptation du genre Zc=75 au lieu de 50 n'est pas une catastrophe si tu utilises ta µstrip en transmission (les impédances d'entrée des circuits actifs sont bien loin des 50 Ω annoncées , cf par exemple les fichiers Touchstone .s2p fournis par MiniCircuits (PJ dans le post suivant)
Bonne bidouille !
Yffig


9
Vos projets et Montages d'Électronique / Re : Boitier test secteur
« le: décembre 03, 2019, 08:14:31 pm »
Bonsoir à toutes et à tous !
Pour finir mes mésaventures avec les transfos de fours µ-ondes....:

J'ai visionné la vidéo de Cyrob où je pensais bien qu'il avait déclaré qu'il y avait moyen d'utiliser ces transfos:
https://www.youtube.com/watch?v=UcnPH9Meojo&t=35s
A 5:55, je cite :" ...faire une alim très puissante ou ce que l'on veut....".
Pas vraiment ! sauf dans le cas d'un poste de soudure par point qu'il décrit et démontre dans cette autre vidéo:
https://www.youtube.com/watch?v=KOCee6uo6Eo
ou rebobiner un secondaire mais (bonjour le taff pour démonter le bouzin complétement soudé !) et je ne suis même pas sur que cela ait un sens (cf mon précédent commentaire sur les courants de Foucault)

Tout d'abord, un doc de référence en français sur ces fours µ-ondes (Merci à l'Educ. Nat ! tout y est sauf les explications du réglage de puissance ):
http://ww2.ac-poitiers.fr/electronique/IMG/pdf/Micro-onde.pdf
en particulier, on y trouvera les valeurs des résistances en continu (RDC) des différents enroulements, ce qui m'avait été bien utile pour déclarer les transfos récupérés "bon pour le service".

Mon bloc d'isolement secteur comportait deux transfos récupérés:
T1: enroulement secteur 240V RDC=1.5Ω, enroulement THT RDC=100Ω => OK
T2: enroulement secteur 240V RDC=1.9Ω, enroulement THT RDC=187Ω => OK
Les enroulements secteur sont effectivement plutôt adéquats pour un primaire 240V (les transfos classiques font en RDC de 4 à 12Ω pour des puissances de 300W à 100W).

L'idée d'utiliser le secondaire THT comme primaire que j'avais envisagée (encore une fois naïvement...) donc en mode "reverse" est une très mauvais idée vu la résistance RDC de l'enroulement THT: j'ai essayé...! A vide il y a bien environ 23 à 24V AC et dès que l'on tire 1A ou 2A ça s'écroule pitoyablement à 13v et 8V.... Inutilisable !

Sans doute utilisables en virant complètement l'enroulement THT et en passant quelques (combien ? 50...? 100...?) tours à la mimine pour des tensions secondaires plutôt faibles. Je vais peut être faire un test avec 10 tours de fil fin et conclure. Ou bien d'abord regarder de près le nombre de tours de l'enroulement "filament du magnétron" qui fait qq 3 V et en déduire une [valeur tension pour nombre de tours] empirique.
A suivre ?

Bonne soirée
Yffig


10
Vos projets et Montages d'Électronique / Re : Boitier test secteur
« le: décembre 03, 2019, 09:41:10 am »
 Bonjour A5B86950,
Je ne mets pas en doute le montant que tu as payé, il est justement cohérent avec le prix du Variac 1000 VA acheté en novembre 2019.
C'est le prix actuel ≅ +100 % qui est très surprenant. Peut être l'as tu acheté sur le site Conrad Pro qui a l'air aujourd'hui fusionné avec le site Particulier ?
Mon 300VA est du même fabricant (Block), il n'a pas l'air d'être torique, acheté 68,67€ en mai 18, 76,03 € aujourd'hui mais Reichelt ne distribue pas les gros toroïdaux.
Chez Mano Mano le 625 VA de chez Block est à 165 € (+3.95€ de port)  mais en fait c'est vendu par Conrad.
Ca fait bien cher tout ça pour un usage hypothétique...
Pour la limitation de courant au démarrage, j'ai récupéré un four identique à celui que désosse "Diode Gone Wild" où le schéma est collé dans la carcasse (cf PJ) et qu'il décrit dans sa vidéo mais sans valeurs. Comme j'ai démonté la carte, la résistance série est aussi une 15Ω, 20W shortée par un relais 24V  temporisé au démarrage, donc tu as fait le bon choix. Le fuse est un céramique 8A, 250V...pas d'indication SlowBlow ni de T(emporisé). Tu as choisi quoi ?
Au plaisir de te lire
Yffig

11
Vos projets et Montages d'Électronique / Re : Boitier test secteur
« le: décembre 02, 2019, 07:40:28 pm »
Bonsoir A5B86950 & PapyBlue,
un grand Merci pour vos réponses !

@ A5B86950: Bienvenue pour ton premier post !
Je savais pas que le Deutsch Mark avait autant flambé en 1 an... 225€ sans port aujourd'hui !
https://www.conrad.fr/p/transformateur-torique-2-x-115-v-2-x-115-vac-800-va-348-a-rkd-8002x115-block-1390859
A ce prix autant prendre le 1000 VA à 238€...
https://www.conrad.fr/p/transformateur-torique-2-x-115-v-2-x-115-vac-1000-va-435-a-rkd-10002x115-block-1390813
plus un boitier acier pour contenir le monstre à 27 €
https://www.conrad.fr/p/boitier-universel-gss08-acier-aluminium-noir-300-x-200-x-110-1-pcs-520489
Ça va faire cher pour une bidouille ! Va falloir que le père Noël y soit vraiment généreux
(Je viens de me procurer un Variac 1000 VA basé sur un transfo toroïdal de taille similaire , marque teutone "ETT Distribution GmBH Schmalbachstrasse", sans doute bobiné par des enfants ouïghours et bagnards au fin fond de la Chine, pour 89 € chez E44 à Nantes).
En plus Conrad ne marque pas si remisable et j'attends toujours le bon de -20% pour commander (si remisable)
En tout cas merci mais c'est vrai que chez Conrad, c'est cher, mais il y a vraiment des bouzins plutôt sympas.

@PapyBlue
On aperçoit sur le transfo de gauche une étiquette VA 800... ??? Je venais de découvrir le Watt Samsung (un des transfos µ-ondes vient de chez eux), pas bien costaud, mais là, le Volt-Ampère italien, il est quasiment prêt à décoller au moindre souffle de vent !
Le cordon, s'il est à l'écartement standard, effectivement  il est craignos mais ça le rend "universale", tu choisis le côté que tu veux !

Bonne soirée
Yffig




12
Vos projets et Montages d'Électronique / Re : Boitier test secteur
« le: décembre 02, 2019, 11:29:01 am »
Bonjour Papy Blue,
C'est effectivement ce que font nombre de bidouilleurs, par ex:
https://www.instructables.com/id/Microwave-isolation-transformer/
mais je n'ai qu'une confiance limitée dans le principe lui même car ces transfos ont une bizarrerie: les tôles sont soudées entre elles !! Quid des pertes par courants de Foucault que l'on limite au max normalement en utilisant , par ex, des tôles "rouillées (ou des tores de poudre de fer ou ferrite, je ne sais pas trop le matériau utilisé) ?.
Iodure métallique avait fait une superbe construction d'un transfo d'isolement 1000 VA:
https://www.youtube.com/watch?v=QGsWM9R2tTM
mais cela dépasse mes envies de  mécanique, tôlerie, soudure par points, bobinage etc...
J'ai été naïf de penser qu'il y avait une possibilité de détourner ces transfos pour obtenir plus que ce que j'avais déjà en 300 VA  et je suis même pas certain de les tester en reverse car le fil THT connecté à la carcasse ne me paraît pas très safe (même en le séparant de la carcasse).
Je crois d'ailleurs me souvenir, sans certitude absolue, que Cyrob avait exprimé la même idée de transfo de µ-ondes tête-bêche (=> je vais revoir les qq vidéos qu'il a fait et si c'est le cas, je le préviendrais mais peut être pensait-il qq 10-aines de VA, voire 100 VA environ).
En tout cas merci de m'avoir "prêté" ce fil et d'avoir ainsi pu partager une petite évidence: qu'ils soient numériques ou même analogique, les indicateurs AC Voltage pour panneau ne sont faits que pour des tensions Sinusoïdales.
Je n'aurais perdu que moins de 20 € d'un superbe boîtier ABS IP65..=> Privé de cadeau de Noël !  ;)
https://secure.reichelt.com/fr/fr/bo-tier-abs-353-x-140-x-121-5-gris-fonc-rnd-455-00153-p193367.html?

Bonne journée, A bientôt !
Yffig

13
Vos projets et Montages d'Électronique / Re : Boitier test secteur
« le: décembre 02, 2019, 09:46:21 am »
Bonjour,
La nuit portant conseil, j'avais ce matin la conviction que la différence de mesure entre mon Keysight et le 3 digits AC provenait tout simplement de la forme d'onde en sortie de mon transfo d'isolement....
Le Keysight est "True RMS", le 3 digits est forcément basé sur un facteur de conversion entre une tension continue mesurée et la valeur RMS d'un signal sinoïdal. Avant de démonter les transfos µ-ondes, j'ai donc profité de la fonctionnalité d'isolement en branchant une voie d'une scope via un petit diviseur de tension (4 résistances 0,125W pour partager 340V crête) sur le transfo d'isolement .
Sur une autre voie j'ai branché le secondaire 28V d'un transfo "linéaire" (cf photo PJ).
=> Bingo !  Le 3 digits AC ne peut pas mesurer correctement la forme d'onde telle qu'elle apparaît en sortie des 2 transfos tête bêche puisqu'elle s'écarte très nettement d'une sinusoïde.
Et cette capture montre que les deux transfos tête bêche fonctionnent en saturation de courant (courant et tensions sont déphasés de 90°, ie le courant est max quand la tension est min, d'où l'écrasement de la tension de sortie au voisinage de zéro volts). Est ce dû à un des transfos défectueux ou est ce "normal" ? Je crains que cela ne soit "normal" (cf ma remarque dans le post précédent concernant le mode de fonctionnement haché des fours µ-ondes qui autorise un transfo largement sous dimensionné et en plus ventilé).
Après qq recherches hier soir, le forum de Dave Jones EevBlog donne suffisamment d'avis éclairés sur le sujet:
https://www.eevblog.com/forum/beginners/back-to-back-microwave-oven-transformers-for-isolation/
Je vais quand même tester chaque transfo en mode abaisseur de tension pour voir si on peut les recycler en autre chose qu'un transfo de soudure par points.
Bonne journée
Yffig

14
Vos projets et Montages d'Électronique / Re : Boitier test secteur
« le: décembre 01, 2019, 06:58:32 pm »
Bonsoir,
Je viens de compléter mes tests (et de voir ta réponse PapyBlue):

Un sèche-cheveux à mi-puissance  connecté sur le secteur consomme 2.6A rms (mesurés) => 624 W (moteur et résistance).
Je le connecte sur mon bouzin de transfo d'isolement => la tension affichée sur le Voltmètre 3 digits passe de 185V à 148V...Le courant mesuré est de 1.6A (soit 240W) et le Keysight branché sur le Vm 3digits donne 182V: y' a bien un lézard, en particulier dans mes 2 transfos tête bêche qui ne tiennent pas la charge, plus le 3 digits qui indique n'importe quoi.

Je teste séparément un autre 3 digits pour vérifier l'hypothèse du cos φ.
Dans 2 cas:
-Un petit transfo de récup 220V vers 12v et 28V, mesure simultanée par 3 digits et Keysight:
----> sur 12V = rien= normal le 3 digits est 12V min pour sa propre alim, Keysight donne 11.35v AC
----> sur 28v = le 3 digits donne 028, le Keysight 28.5V = OK

-Un transfo d'isolement¹ 300VA avec 2 enroulements de sortie séparés donnés pour 115v, à vide
https://secure.reichelt.com/fr/fr/transformateur-s-paration-galvanique-300-va-230-vac-115-2x-va-tim-300-p100655.html?
sorties 115V= 3 digits donne 123V et le Keysight 123.3V
sortie 115V associées en 230v = 3 digits 242V, Keysight 244V (entrée du transfo mesurée par Keysight à 239V)
Conclusion (provisoire): la présence d'une self de magnétisation d'un transfo ne paraît pas perturber le petit 3 digits.

So what ?

Bin, je vais démonter mon bouzin et re-tester mes 2 transfos  µ-ondes, cette fois ci" à l'envers" pour pas avoir de 2 000V et les charger.. Ça devrait me donner du 24V à quelques 3 ou 4 Ampères sans pb vu la grosseur du fil émaillé...
Une piste que je compte explorer, c'est que mes 2 transfos sont plutôt très proches, ils n'ont pas de capot bien sûr et il ya forcément un couplage entre les 2 (de quelle magnitude ?). Selon le sens des enroulements, ce couplage peut être additif ou soustractif.... A voir. Le pb est que tous ces  transfos ont une extrémité de la THT connectée au circuit magnétique et donc non flottant...Ça craindrait un max de croiser les fils => THT entre les deux circuits magnétiques  !. Il y a peut être moyen de les séparer du circuit magnétique, en faisant ça proprement.

By the way, PapyBlue, puisque tu connais "Diode Gone Wild", as tu vu ses deux dernières vidéos justement sur les fours µ-ondes ?
Excellentes comme d’ hab, j'y ai appris que le réglage de puissance se faisait par "PWM-like"...Peut être que ces transfos sont sous dimensionnés grâce à cela. Les 2 transfos THT donnés pour 1200W consommés ne sont pas plus gros que mon 300VA d'isolement... ???

¹: pourquoi bricolé-je un truc avec deux transfos THT ? Parce que mon 300VA ne me permet pas d'alimenter une bonne grosse ATX de PC en toute sécurité, j'ai envie de monter à, disons 800VA... compte tenu d'un éventuel mauvais Power Factor

Bonne soirée

15
Vos projets et Montages d'Électronique / Re : Boitier test secteur
« le: décembre 01, 2019, 09:53:46 am »
Bonjour PapyBlue,
Je viens alimenter ton fil avec retard !
Je me souvenais que tu avais utilisé un de ces petits voltmètres AC 3 digits et c'est pour cela que je poste ma dernière mésaventure ici.
Je mettais la dernière touche hier au câblage d'un bloc d'isolation secteur constitué de 2 transfos THT récupérés sur des fours µ-ondes à la déchetterie du coin (quel gâchis ! mais il faut savoir en profiter), cf schéma joint.
J'avais préalablement testé le bloc des 2 transfos (pour choisir le sens dans lequel j'allais les connecter): j'avais obtenu 220V AC en sortie de l'un pour quasi 240V en entrée de l'autre...Parfait !
J'ai mis en sortie le même type de "voyant" secteur que toi (le voltmètre AC 3 digits), je trouvais que ça avait de la gueule...et ces petits voltmètres sont suffisamment précis pour le besoin
A ma grande surprise, ce voltmètre indique 187V (cf photo PJ)alors que mon Keysight à ses bornes me donne 219V . WTF ??
Avec une charge de 100W au Krypton branchée dessus =  idem !
Je mesure à l'ohmmètre un de ces voltmètres (j'en avais acheté 4): on voit que la mesure évolue lentement pour se stabiliser vers 2 MΩ => il y a un condo qui se charge (normal, le Voltmètre est auto alimenté et il a besoin de DC).

Conclusion: le piège complet ! (fallait prototyper l'ensemble AVANT...), très vraisemblablement la self  du 2° transfo avec le condo du voltmètre déphasent et faussent la mesure. Je vais voir si je peux mesurer self et condo et essayer de corriger le cos φ du voltmètre.
De plus après 20 min (à vide),  j'ai un des 2 transfos bien chaud.... Peut être pas en si bon état que ça  ;D

Bon dimanche

Yffig

Pages: [1] 2 3 ... 14