Forum Électro-Bidouilleur

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Bienvenue au Forum de discussion Électro-Bidouilleur! Inscrivez-vous pour participer aux discussions!: 
http://forum.bidouilleur.ca/index.php?action=register Les demandes d'inscription sont révisées quotidiennement.

Pages: 1 ... 8 9 [10]
 91 
 le: décembre 21, 2020, 08:21:30 pm 
Démarré par Jean189269 - Dernier message par Jean189269
Bonjour,

Je reviens sur l'ampli. J'ai vérifié la tension après l'interrupteur de mise en marche je retrouve bien 5V sur la commande PSW du microcontroleur. Ensuite sur PRY (115) (Function 1/2) je trouve 0V. Est-ce que le problème peut venir du microcontroleur ?

Merci.

 92 
 le: décembre 21, 2020, 03:43:00 pm 
Démarré par Fareinheit76 - Dernier message par loulou31
Bonjour Yffig,

Oui en effet la solution d'analyseur de spectre  avec le logiciel de Steve Andrew et boitier SRD RSP -xxx est un bon compromis. Il s'arrête à 2GHz, mais peut être un jour les RSP iront un peu plus haut pour couvrir le 2.4GHz. Maintenant moi j'aime pas trop les appareils avec écran sur PC, mais c'est une affaire de goût personnel.

J'ai regardé un peu sur YT les essais sur le Tiny VNA. Le produit a l'air simple d'utilisation et avec des perfos correctes : il y a quelques spurious mais c'est à voir en fonction des niveaux d'entrée et de l'atténuation RF. Le bruit de phase est aussi présent mais acceptable. Pour moi c'est un produit à suivre, car il va très probablement évoluer; il  serait bien qu'il ait une entrée pour référence externe (10MHz).

Jean-Louis

 93 
 le: décembre 21, 2020, 11:57:29 am 
Démarré par Fareinheit76 - Dernier message par Yffig
Bonjour Jean Louis,

Effectivement ce Tiny SA mérite que l'on s'y intéresse si la gamme couverte suffit...

Je ne parlais pas de clés USB à 15 balles à  chip RTL2832 avec une référence à quartz et ADC 8 bits...
Le RSP-1A que Bertrand a décrit sur lequel peut se pleuguer l'analyseur de spectre freeware, c'est: oscillateur TCXO, 14 bits, ça vaut environ 100 €, ça descend à 1KHz et monte à 2GHz:
https://www.sdrplay.com/docs/RSP1Adatasheetv1.9.pdf

Bonne journée

Yffig


 94 
 le: décembre 21, 2020, 09:38:22 am 
Démarré par Fareinheit76 - Dernier message par loulou31
Bonjour,
Pour un analyseur bas coût dans la lignée du NanoVNA il y a le TinySA qui à mon avis (sans l'avoir acheté ni essayé) a un meilleur rapport qualité prix :
https://www.passion-radio.fr/appareils-mesure-rf/tiny-sa-1075.html

Après vaut-il mieux une clef RTRL-SDR avec un logiciel libre ou le TinySA , c'est une bonne question. Ce que l'on peut reprocher aux clef USB c'est qu'ils ne descendent pas bas fréquence (clef concue pour recevoir nativment la télé, ou radio FM ) et qu'ils ont beaucoup de spurious.
Pour répondre à Bertrand, oui 3kHz de RBW c'est un peu trop, mais quand on avait des analyseurs  de spectre  avec des filtres de resolution analogiques on se contentait souvent de 1kHz de RBW , plus rarement de 100Hz (j'ai un HP141T!). Maintenant c'est très  facile de réduire la bande d'analyse en faisant une FFT, mais attention à la stabilité en fréquence et surtout  au bruit phase des étages en amont qui font qu'il peut être illusoire de trop vouloir réduire la bande d'analyse.


Jean-Louis

 95 
 le: décembre 20, 2020, 10:51:13 am 
Démarré par Fareinheit76 - Dernier message par Fareinheit76
Ah OK pour vos avis
En plus le Boss a parlé, donc je ne l'achèterais pas
Cela aurait été intéressant une vidéo dessus   ;)

 96 
 le: décembre 19, 2020, 09:43:58 pm 
Démarré par Fareinheit76 - Dernier message par Électro-Bidouilleur
RBW (résolution) trop grossière (3 kHz et +) pour faire une analyse sérieuse des signaux à bande étroite. -15dBm comme signal max, donc attention aux connexions directes par coax.

Portatif, c'est son atout.

C'est plus un outil pour voir le contenu d'une bande radio complète qu'un appareil sérieux de mesure de signal. BOF!

 97 
 le: décembre 19, 2020, 08:52:09 pm 
Démarré par Fareinheit76 - Dernier message par Yffig
Bonsoir,

Connais pas... paraît trop récent pour avoir été testé et démonté sur YT mais les commentaires laissés par le français et le Q&A me laissent dubitatif: le bouzin est spécifié 10MHz...2700 MHz alors que le français parle de l'utilisation 10KHz...1MHz et un gus dans le Q&A raconte qu'il marche en audio 20Hz...20KHz
??? WTF ???
D'apparence et de specs cela ressemble à un récepteur SDR portable ( mais sans le son !).
Papyblue avait créé un fil sur l'analyseur de spectre qui se pleugue sur un RSP-x:
http://forum.bidouilleur.ca/index.php?topic=478.msg2713#msg2713
J'avais regardé ce que cela valait sur mon RSP-2, pas inintéressant du tout pour moitié moins cher...

Faudrait maintenant savoir ce que devient le pleugue-in de S Andrews...et pi, le SDRPlay ne couvre pas, à ma connaissance la bande ISM à 2.4 GHz mais faut voir où ils en sont...


Bonne soirée

Yffig


 98 
 le: décembre 19, 2020, 08:33:42 pm 
Démarré par Yffig - Dernier message par Yffig
Épisode #4 Modélisation théorique et simulations, partie 1:

Cet épisode est plutôt long et sera donc divisé en 2 parties:
- cette première partie consacrée à la modélisation de l'asservissement, aux calculs des principales caractéristiques des éléments constituants et aux infos à en retirer,
- une deuxième partie, avec des simulations LT-Spice en boucle ouverte et en boucle fermée, va conduire à la justification de la méthode de stabilisation en fréquence retenue.

Cette 1ère partie décrit donc un modèle très classique de boucle d'asservissement en tension (cf PJ), dont la nomenclature suit celle du schéma fourni à l'épisode #1:
- un amplificateur différentiel de gain G(w) représentant la paire différentielle Q2 -Q3
- un amplificateur suiveur de gain en tension très proche de 1: 1(w) représentant Q1, le transistor de régulation série (MOSFet ballast),
- un circuit de contre réaction B (diviseur résistif R13+R13a et R14) assurant l'asservissement de la tension de sortie Vout sur la
tension de consigne Vref (présente sur la base de Q2),

Les sources "parasites" sont modélisées par un additionneur inclus dans la boucle qui reçoit les phénomènes "parasites" sous la forme de la tension Err. (comme erreur ou erratique si l'on veut).

Les équations (1) et (2) de la PJ sont faciles à établir et permettent d'obtenir, après un peu d'algèbre, l'équation finale du circuit moyennant l'hypothèse (qui sera vérifiée plus loin) que G(w)*B >> 1:

Vout # Vref * 1/B + Err./(1+G(w)*B)

Le terme B (diviseur résistif) vaut 1/16 et le terme G(w) vaut pour w --> 0 environ 3460 (Gain de l'étage différentiel en continu, cf calculs plus loin). On a donc ainsi:

Vout # 16 * Vref  + Err./(1+3460/16) = 16 * Vref  + Err./ 216

La tension de sortie est donc 16 fois la tension de consigne avec un terme parasite 216 plus faible que celui introduit dans la boucle. Ce terme parasite est, par exemple, la variation de la tension continue moyenne sur la tension redressée et lissée liée à la variation de la tension alternative du secondaire du transfo d'alim (jusqu'à 30Vp...cf PJ, relevé sur 24H du secteur avec un rapport de transformation de 4/3 (240V ac donne 320V ac au secondaire)=> soit une variation de 140 mVp pour 30Vp en entrée. La résiduelle de lissage à 100 Hz sera elle aussi réduite de ce facteur 1/216 (soit un taux de régulation de 0.5%, bien meilleur que celui de l'IP-32 de Heathkit qui me sert de "référence" donnée à ≤ 5%). Mais ce ne sont pas les seules causes d'"erreur" comme je le décrirai dans un autre épisode (mesures).
On voit aussi le soin qu'il faut apporter à la génération d'une source de tension de référence stable puisque ses variations seront reportées en sortie avec un facteur 16x.

Estimation des termes 1(w) et G(w):

- 1(w) représente le gain en tension du MOSfet monté en drain commun. Les caractéristiques de cette configuration se trouvent, entre autres, à :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Drain_commun
La résistance de source (R3) s'estime par exemple pour une tension de sortie de 250V et un courant de 50 mA à R3=250V/50 mA = 5 kΩ
La pente gm du MOSfet (gm = ΔIds/ΔVgs) a été mesurée par mes soins à 30mA/V (pour Ids = 5mA)
Le terme R3*gm est alors de 5*30 V/V = 150 et le gain en tension est de 150/151 soit effectivement quasiment 1 en courant continu (w=0).
On peut en profiter pour estimer l'impédance de sortie (en boucle ouverte), soit 1/gm = 33 Ω

-Pour le gain du différentiel G(w), la pente s = ΔIc/ΔVbe d'un bipolaire (et ici monté en émetteur commun) est donnée par la formule approchée suivante: s (mA/V) = 35*Ic0, Ic0 courant de polarisation en mA.
Les deux transistors se partagent le courant de polarisation de 1.1 mA, soit 0.55 mA chacun, pour une tension de sortie de l'ordre de 200V . On a donc une pente s de # 35*0.55 mA/V = 19.25 mA/V  et un gain = -s*Rc , Rc étant la résistance de collecteur du bipolaire (360kΩ) => gain de -6930 ! mais le signal d'entrée étant partagé par les 2 transistors, le gain de l'étage différentiel est alors moitié soit environ -3460 x, ce qui est très loin d'être ridicule ...


Fin de la 1ère partie, la Suite à la prochaine contribution....

Yffig

 99 
 le: décembre 19, 2020, 02:19:07 pm 
Démarré par Fareinheit76 - Dernier message par Fareinheit76
Bonjour à tous
Connaissez-vous ce type d'analyseur de spectre ?
https://fr.banggood.com/XT-127-Portable-Spectrum-Analyzer-Signal-Frequency-Measuring-Instrument-10-2700MHz-WIFI-Radio-RFID-Radiation-Monitoring-p-1732542.html?utm_source=googleshopping&utm_medium=cpc_organic&gmcCountry=FR&utm_content=minha&utm_campaign=minha-frg-fr-pc&currency=EUR&cur_warehouse=CN&createTmp=1&utm_source=googleshopping&utm_medium=cpc_bgcs&utm_content=frank&utm_campaign=pla-frg-all-mb&gclid=EAIaIQobChMIsPi94InY7QIVC95RCh1oHgIsEAYYASABEgLdQvD_BwE
Pas assez d'avis pour me faire ma propre opinion
Merci
Cdlt

 100 
 le: décembre 16, 2020, 05:13:26 pm 
Démarré par Tarharnak - Dernier message par Tarharnak
Merci pour l'info :) Je ne suis limité à php et c++ (arduino). Mais je vais tenter mon coup avec R et découvrir ça.


Pages: 1 ... 8 9 [10]