Sections > Discussion Générale d'Électronique

Contribution pour les PCB

(1/2) > >>

Oximore:
Bonjour à tous !!!

Edit : Je rappel qu'il faut absolument et obligatoirement utilisé des équipements de protection individuelle à la vue de certain produits utilisés.

Nouveau venu après m'être présenter, je voudrais partager ma méthode de conception de mes PCB; cela pourrait être utile à quelqu'un et je suis également preneur de bonnes pratiques et d'astuces.


Pour les plaques j'ai commencé avec des Bungard FR4 pré-sensibilisées pour me faire la main et je voulais vraiment un bon résultat; mais sans expérience l'un des moyens c'est de faire confiance à une marque et en général à des produits de qualité (attention je ne dis pas que c'est aussi simple et qu'il faut se contenter de mettre le prix), je suis vite passé à des plaques noName pour une histoire de coût.
Après avoir regarder environs 200 fois la vidéo de jipihorn sur ses méthodes je me suis lancé: préparation des plaques, nettoyage, utilisation de Positiv20 (malgré un faible contraste elle fait le boulot).

j'utilise des transparents de la marque micro application (les 20 feuilles A4 pour 10€) et l'impression sur jet d'encre HP office jet 6970.

pour l'exposition une lampe pour les ongles (36 secondes c'est le temps que j'ai trouvé idéal pour mon setup, sur la 3eme photo la plaquette ratée est exposée à 60 secondes, mais c'est avec des échecs que l'on progresse; je pense que cette lampe uv pour les ongles chinoise doit pas être super sécurisé au niveau des normes et doit envoyer des uv en masse).

je fais la révélation avec de la lessive de soude de la marque mieuxa concentrée à 30% que je dilue : pour une bouteille d'eau de 1,5 litre je met 17ml de lessive de soude à la seringue (à agiter avant emploie). je suis prêt d'un évier quand je fais ça histoire de pouvoir rincer immédiatement quand le résultat est ok et il m'arrive de tremper tantôt dans la soude de rincer et de revenir à la soude pour continuer le processus jusqu'au résultat satisfaisant...

la partie délicate pour moi c'est le solder mask... j'ai beaucoup de mal avec le vernis à étaler (j'ai même acheter un rouleau pour maroufler, étaler...) mais je n'arrivais pas à obtenir quelques chose d'uniforme (craquelures par endroits) et depuis peu j'utilise le film photosensible en rouleau ... et c'est mieux (environs 15 secondes d'expositions aux uv) seul impératif bien le mettre en place en évitant de le toucher, de créer un pli qui sera visible et il faut également le passer à la plastifieuse plusieurs fois (après expérimentation... au moins 5 passages sont nécessaire).

Oximore:
pour rincer le solder mask ou du moins les plots de soudures j'utilise la même dilution de soude que pour la révélation...

Oximore:
pour le coté composants j'utilisais jusqu’à présent des feuilles pour faire des stickers... c'est joli mais un peu cher... donc je pense que les prochaine fois j'utiliserais le film photo sensible en rouleau aussi pour cela...

loulou31:
Bonjour,

Merci pour ce partage. Je pense qu'il n'y a plus grand monde qui fait de la réalisation de circuit imprimé et ton retour est très interessant.
J'en ai fait avec du perclo quand j'étais jeune..., mais maintenant c'est plus comliqué avec la géométrie de composants CMS et le coût peu élevé des CI réalisés à l'extérieur. Il y a aussi la solutionde la gravure avec petite CNC.



Jean-Louis

Oximore:
Je suis totalement d'accord avec toi le coût de pcb chez nos habituel prestataire est vraiment bas quand le projet est sur les rails c'est plus simple de les commander.

là où il est intéressant de les faire soit même c'est pour le prototypage et la disponibilité : en 1h on peux fabriquer son pcb et ainsi valider ses choix et(ou) les mettre en œuvre et rendre fonctionnel son projet... :)

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique