Forum Électro-Bidouilleur

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Bienvenue au nouveau Forum Électro-Bidouilleur! Inscrivez-vous pour participer aux discussions! L'inscription est automatisée.

Auteur Sujet: amplificateur opérationnel  (Lu 107 fois)

transformer

  • Newbie
  • *
  • Messages: 25
    • Voir le profil
amplificateur opérationnel
« le: juillet 14, 2018, 03:56:39 pm »

Bonjour à tous ,

J'étudie présentement le livre  "principe d'électronique " de Paul Malvino et je bloque sur les AOP ; Je ne comprend pas bien la masse virtuelle d'un montage inverseur et le court-circuit virtuel d'un montage non inverseur . Quelqu'un a t'il une explication simple à comprendre , car sur internet je ne trouve pas réponse à mes questions .
J'apprécie l'aide et l'intérêt que chacun apporte  !
Merci , Merci à tous !
IP archivée

Électro-Bidouilleur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 524
  • C'est moi le boss!
    • Voir le profil
    • Site Web Électro-Bidouilleur
Re : amplificateur opérationnel
« Réponse #1 le: juillet 14, 2018, 08:03:11 pm »

Avez-vous regardé ma série d'introduction aux amplis opérationnels?
https://www.youtube.com/watch?v=7hojON2FzDI&list=PLfiqNnhpCsNvsz-zEeWwFVPx9zgOnuqsS
IP archivée

transformer

  • Newbie
  • *
  • Messages: 25
    • Voir le profil
Re : amplificateur opérationnel
« Réponse #2 le: juillet 15, 2018, 06:27:47 pm »

Bonjour ,
Merci , je les regarde tous vos vidéos , mais je m'aperçois  que j'ai besoin de les regarder à nouveau . Dans l'étude autodidacte , à un moment donné , je viens plus mêlé qu'autre chose , c'est parce que j'essaie de comprendre ce qui se passe à l'intérieur de l'ampli OP et non seulement de gober les formules mathématique sur les composants discrets autour .

Merci de votre support !
IP archivée

Électro-Bidouilleur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 524
  • C'est moi le boss!
    • Voir le profil
    • Site Web Électro-Bidouilleur
Re : amplificateur opérationnel
« Réponse #3 le: juillet 16, 2018, 06:59:49 pm »

Tout n'est pas facile à comprendre à l'interne, et il y a des comportements transitoires qui ne nous importent que peu pour la compréhension une fois l'équilibre de la boucle atteinte.
IP archivée

loulou31

  • Newbie
  • *
  • Messages: 9
    • Voir le profil
Re : amplificateur opérationnel
« Réponse #4 le: août 06, 2018, 12:58:56 pm »

Bonjour,

Dans un ampli opérationnel il n'est pas nécessaire de voir comment il fonctionne de l'intérieur, surtout que les schemas peuvent être très complexes. Il faut comprendre comment il se comporte de l'extérieur et en particulier le fait qu'il a un gain en tension pratiquement infini ( tension de sortie / tension différentille entrée), et que les courants d'entrée sont nuls. C'est un peu comme n'importe quel composant : un transistor le fait que courant collecteur est le courant de base multiplié par le facteur Beta.....
Après on utilise ces proprieties essentielles combine avec des composants (passifs pour la plupart)  pour réaliser des fonctions : amplificateur inverseur, non inverseur, filtre.


Jean-Louis
« Modifié: août 06, 2018, 01:06:37 pm par loulou31 »
IP archivée

Denis Alaime

  • Newbie
  • *
  • Messages: 1
    • Voir le profil
Re : amplificateur opérationnel
« Réponse #5 le: août 13, 2018, 10:24:44 am »

Bonjour,
Dans le montage inverseur (montage de base que l’on retrouve dans tous les livres, je suppose que c’est de ce type de montage que vous voulez parler), la pine + est reliée à la masse. Or, dans un fonctionnement normal d’un tel montage, la tension entre les deux entrées est égale à 0V (en théorie). Attention, en pratique, c’est pratiquement le cas, car, si je prends l’exemple d’un AOP bien connu, le LM741, la datasheet mentionne un gain typique de 200 000. Cela signifie que (sans saturation de l’ampli) la différence de potentielle entre les deux entrées de l’ampli-op est de 200000 fois plus petite que la tension de sortie. Prenons comme exemple une tension de sortie de 10V, ça vous donne 50µV, on peut donc admettre que cette différence de potentille est bien égale à 0V.
Donc lorsqu’on analyse un tel montage, en utilisant la loi des mailles entre autres, et que l’on cherche le courant qui circule dans la résistance « R1 » (résistance en le signal d’entré et la borne -), on considère que c’est « comme ci » une borne de cette résistance est reliée à la masse alors qu’en réalité, elle est connectée sur une haute impédance (caractéristique même d’une entrée d’un ampli-op.
D’un point de vue résonnement, elle est reliée à un 0V sans être connectée physiquement à la vraie masse du montage, c'est pour  cette raison que l'on appelle cela la masse virtuelle.

Pour le montage non-inverseur, c’est un peu la même chose, le signal Vin est appliqué directement sur l’entrée + de l’ampli et la résistance R1 est connectée entre la masse et l’entrée -. Si on calcule le courant dans R1, il correspond à Vin/R1, c’est un peu comme si le signal Vin était directement connecté à R1 (cours circuit entre les deux entrées) alors que ce n’est pas du tout le cas.

En fait (dans le mode amplification de l’ampli) c’est l’ampli qui va toujours adapter sa tension de sortie pour faire en sorte que le potentiel de la borne – soit toujours égale à Vout divisée par le gain en boucle ouverte de l’ampli, dans notre exemple, 200 000.
J’espère que cette explication vous semble claire, n’hésitez pas à réagir si vous avez d’autres questions.

Denis.
IP archivée