Sections > Suggestions de Vidéos Électro-Bidouilleur

Commande LM317

(1/1)

lolo77:
Bonjour Electro Bidouilleur.

Feriez vous une vidéo sur la possibilité de commander un régulateur de tension LM317 avec arduino par l’intermédiaire d'un potentiomètre numérique (MCP410xx ou autre ).

Merci pour vos explications qui raccourcissent bien mes nuits ....

Électro-Bidouilleur:
Bonjour lolo,

C'est une idée intéressante. Faudra que j'y réfléchisse un peu. Je n'ai pas de MCP410xx, mais il y a sans doute quelque chose à faire avec le PWM... mais c'est risqué. Si le PWM stoppe, tous stoppe....
À suivre! Merci.

Yffig:
Bonjour à tout le monde !

Cette idée permettrait (peut être) aussi de tester un phénomène très destructif que j'ai expérimenté avec le LM317...
En 09/2019, j'avais créé un fil "Faut il bannir le régulateur LM317 ?" sur lequel j'ai développé les déboires et tentatives d'explications de ceux ci avec le LM317 en régulateur variable avec un potard mono-tour manipulé rapidement : http://forum.bidouilleur.ca/index.php?topic=570.0
L'automatisation de la commande de tension du LM317 par un circuit électronique pourrait conduire au même phénomène, d’autant plus que l'absence même temporaire de "résistance de pied" implique que la tension de sortie du LM 317 passe à quasiment Vin (je pense que c'est le sens de la remarque de Bertrand, non ?).

A ce jour, je n'ai pas vraiment conclu le fil cité en référence, sinon en mettant en garde contre les manipulations trop rapides du potard. J'ai continué à rechercher d'autres retours d'expérience sur le Net et j'ai au moins trouvé quelqu'un qui a rencontré des problèmes avec le LM317.. et devinez de qui il s'agit ?... De l'un des 3 célèbres Bob de chez NS !

Bob Pease a écrit en 1991 un ouvrage intitulé "Troubleshooting Analog Circuits" (qui avait été traduit en français chez Publitronic/Elektor par "Un coup ça marche, un coup ça marche pas ! Heur(t)s et Malheurs des Circuits analogiques", dans lequel il relate ses mésaventures avec le LM317...
C'est d'autant plus savoureux que le dit Bob Pease est le concepteur du LM 337 chez NS alors que le LM 317 avait été conçu par un autre Bob, Bob Dobkin, aussi chez NS... Petite bataille d'égos ?
https://en.wikipedia.org/wiki/LM317
https://en.wikipedia.org/wiki/Bob_Pease
https://en.wikipedia.org/wiki/Bob_Dobkin
(Le 3° célèbre Bob chez NS était https://en.wikipedia.org/wiki/Bob_Widlar).
Ayant cité la source, je m'autorise à mettre en PJ le paragraphe du bouquin de Bob Pease qui concerne cette anomalie du LM317, même si ce n'est certainement pas la source de mes déboires avec le LM317.

Bonne lecture

Yffig

Électro-Bidouilleur:
Ouais je connais bien Bob Pease. Je le lisais assidûment dans le magazine Electronic Design, jusqu'à sa mort accidentelle. Un gars brillant, aucun doute. Mais un original un peu ermite aussi!

Oui je pensais au défaillances potentielles de l'Arduino, mais aussi à la mise sous tension et à l'arrêt. Pour plus de fiabilité, je m'assurerais d'utiliser un potentiomètre électronique, pas juste la sortie PWM du micro. J'en choisirais un équipé d'une mémoire de la dernière valeur utilisée, ou à tout le moins, d'un modèle s'allumant toujours avec le curseur à la même extrémité, question de garantir une sortie de 0 volts à la mise sous tension. Il faut couvrir toutes les possibilités, même transitoires, car on ne veut pas griller les appareils qui y sont connectés!

Yffig:
Bonjour !

C'est tout à fait le sens de mon propos: être extrêmement prudent avec la commande d'un LM317, en particulier s'assurer qu'au Power ON, la tension de sortie du LM317 soit sous contrôle tant que la circuiterie de commande ne s'est pas elle même stabilisée.
Par exemple, en détournant le rôle de C2 du schéma d'application ST mis en PJ:
C2 est normalement prévu pour réduire la "ronflette" (ripple) en sortie du LM317. A la mise sous tension du régulateur, C2 va se charger à courant constant (=1.25V/240Ω) soit environ 5 mA. La pente de croissance de la tension de sortie (à partir de sa valeur initiale de 1.25V, la sortie du LM317 ne descendant pas à 0V ) sera alors de 5 mA/C2. Pour C2 = 47 µF, la pente sera d'environ 10 mV/ ms (soit 1V/0.1s), avec les 10µF du schéma ce sera environ d' 1V/20ms.
Lors d'un changement de la valeur du potentiomètre électronique , la variation de la tension de sortie se fera très sensiblement
avec cette même pente lors d'une augmentation.
Dans le cas d'une diminution de tension de sortie ou lors de la mise Off du circuit de commande du LM317, le condensateur C2 devra se décharger dans le circuit de commande et surtout ne jamais se trouver sans "résistance de charge". Par exemple, comme dans le schéma d'application de ST en PJ (shut down, où le BJT pourrait être avantageusement remplacé par un MOSFet)
Ceci n'est qu'une suggestion (non testée en live...) parmi nombre d'autres sans aucun doute.

Bonne journée

Yffig

Navigation

[0] Index des messages

Utiliser la version classique