Forum Électro-Bidouilleur

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Bienvenue au Forum de discussion Électro-Bidouilleur! Inscrivez-vous pour participer aux discussions!: 
https://forum.bidouilleur.ca/index.php?action=register Les demandes d'inscription sont révisées quotidiennement.

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Sujets - André Zola

Pages: [1]
1
Discussion Générale d'Électronique / Petite question Pico Pi
« le: février 13, 2024, 04:06:20 pm »
J'ai bricolé sur de nombreux nouveaux microprocesseurs et de nombreux EDI. En final je me suis calé sur le Pico Pi que je développe sous EDI Arduino en C ou C++ (Je sais, ce n'est pas le meilleur choix, mais c'est pratique pour l'accès à la documentation).
J'ai toutefois une question de syntaxe, pour laquelle, je ne trouve pas de réponse.
Pour les besoins d'un encodeur rotatif, je veux travailler sous interruption. J'ai fini par découvrir que toutes les entrées:sorties tout ou rien pouvaient recevoir des demandes d'interruption. Par contre, impossible de trouver pour le C/C++ les commandes de création, activation ... des interruptions. Il y a plein d'explications et définitions sur internet pour python, mais rien pour le C/C++.
C'est d'autant plus frustrant que c'est largement documenté pour l'arduino.
Si quelqu'un à une info, je serai ravi.
Merci d'avance.

André Zola

2
Bonjour à tous  :),
Je viens vers vous pour un sujet, simple en apparence, mais qui se  trouve être beaucoup plus pervers qu'il n’apparaît de prime abord.
Le contexte est tout à fait simple.
J’appartiens au Club de radio amateur de Saint Quentin en Yvelines F6KRK en France (près de Versailles). Je suis personnellement (contrairement à beaucoup d'autres membres) essentiellement attiré par l'intérieur de la machine plutôt que par le trafic radio proprement dit. Avec un petit groupe de personnes, nous nous sommes fixés le challenge de construire avec les moyens du bord (diodes transistors résistances , capas, bouts de fils …) chacun de notre côté un émetteur récepteur pour les bandes 15, 20, 40 et 80m.
Voilà pour le contexte.

J'ai beaucoup travaillé sur le bloc de sélection de gamme. Je me suis plié au montage traditionnel des deux circuits LC reliés par un condensateur.  J'ai étudié théoriquement tous les tenants et aboutissants des sélectivités de gammes, des adaptations d'impédance entrée et sortie, des maîtrises de largeurs de bandes, de la réjection de la fréquence image etc. Après bien des expérimentations, je suis revenu aux méthodes traditionnelles de tores et commutation par diodes.
A ce stade, malgré un bon fonctionnement de la fonction, je rencontre quelques déceptions.
Réjection décevante des bandes déselectionnées (entre 20 et 30 dB, ce qui est bien peu). Je dois dire que j'ai travaillé sur un montage Veroboard avant de lancer une version en dur).
Self torique très pénible à régler tant pour le primaire que pour le secondaire (soudage, désoudage, rebobinage, bricolage, réparation de fils cassés …).
Influence horripilante primaire/secondaire, réglage de fréquence influant sur la bande passante et inversement, nécessité manifeste d'adapter le condensateur de liaison si on ajuste la fréquence par réglage de condensateurs des LC etc.
C'est vrai que je suis un peu « pinailleur » mais je ne suis pas enchanté des résultats qui sont un pis aller et qui manquent de netteté.
J'ai très envie de tout reprendre à 0, mais avant de partir dans une nouvelle voie, je sollicité votre avis pour m'assurer que je ne pars pas « dans le mur ».
Mon idée est, tout en conservant le 50 ohm en entrée et sortie pour le principe puriste, d'isoler entrée et sortie de chaque canal par un transistor qui aura pour fonction de recevoir du 50 ohm et de ressortir sur une charge, précisément égale à la charge souhaitable pour avoir la bonne largeur de bande.J'élimine ainsi le primaire de mes selfs ce qui me simplifiera la vie. (en outre je peux par ces transistors assurer le commutation de gamme et même m'offrir au passage, un peu de gain).
En outre je peux isoler les deux circuits LC par un transistor, ce qui offrira le service de rendre les 2 circuits totalement indépendants, donc pré-réglables avant mise en place de façon autonome.
Cette solution qui implique 12 transistors pour les 4 gammes est elle réaliste ? Le bruit généré en sortie d'antenne est il acceptable ?
Une autre variante qui est une simplification de l'orientation ci dessus, est de simplement, me contenter d'un seul circuit LC par gamme. C'est une simplification considérable avec semble il pour seule conséquence de ne plus atténuer la fréquence image (située à 20 MHz de là) que de 38 dB au lieu de 55dB. Ce petit sacrifice en vaut peut être la peine.
Désolé pour ce texte plutôt longuet.
Je sais que les Canadiens sont plutôt « cadors » en la matière (en région Parisienne, si vous ne connaissez pas, cador est un terme élogieux qui signifie, solide techniquement. De même pinailleur signifie ergoteur ou même un peu maniaque).
Si quelqu'un a de l'expérience sur le sujet et veut bien me donner son avis sur ces orientations, je serai ravi. Je pose également la question dans mon club à mes co-compétiteurs.

Merci d'avance.

André Zola.

3
Dépannage d'Électronique et d'Informatique / Commutation de filtres
« le: mars 30, 2023, 02:15:34 pm »
Commutation de filtres.
Quelqu'un a-il un conseil à  me donner ?
J'ai terminé le développement d'un générateur de signal carré (à  base de AD8351), que je fais suivre de 3 filtres d'ordre 7 adaptés chacun à  une bande de fréquence (76500 à  135000 KHz; 137500 à  270000KHz et 270000 à  540000KHz). Après pas mal de tâtonnements, les filtres, testés individuellement dans la bande correspondante restituent bien un signal sinusoïdal propre. Par contre, mes essais de commuter les filtres automatiquement selon la fréquence par des micros relais se heurtent à  une avalanche de parasites qui dégradent la qualité du signal filtré. J'envisage de remplacer la commutation par relais par une commutation par multiplexage analogique (beaucoup plus compacte donc plus facile à  blinder). Il semble exister des composants parfaits pour cet usage (1 vers 4 et 4 vers 1 genre DG509) avec une logique de commande assez simple, mais les notices sont avares d'information sur les fréquences max que peuvent transmettre ces composants.
Avec une fréquence max de 540 MHz, cette voie est elle réaliste ?
Merci pour vos avis.

4
Trucs et Astuces d'Électronique / Réalisation de filtres
« le: mars 18, 2023, 05:13:00 pm »
Bonjour,
J'avais besoin, pour filtrer le signal carré d'un ADF4351 de filtres commutés d'ordre 7. Dans le cours des réalisations que j'ai pu tenter, je me suis heurté à  un gros problème et ai perdu un temps fou.
Autant j'arrivais en gros à  obtenir la fréquence de coupure que je voulais, autant j'étais déçu et interloqué par la forme de Bode de mes filtres passe-bas.
J'attendais, une partie horizontale à  0dB (bien droite et horizontale) suivie d'une brusque chute d'une quarantaine de dB/octave (ordre 7). J'avais beau faire, j'avais soit la partie "horizontale" totalement arrondie, soit cette même partie qui présentait près de la fréquence de coupure une remontée à  gain positif (résonance ?) avant la chute de gain.
Après un bon moment de recherche j'ai fini par trouver !!!! A partir du filtre établi par le logiciel RFSim99 j'avais trop d'incertitudes sur les selfs que je réalisais. La dispersion s'avérait fortement préjudiciable.
J''ai repris les choses avec un beaucoup plus grand sérieux et en vérifiant pas à  pas mes selfs au nanoVNA et tout est rentré dans l'ordre. (De beaux diagrammes de bode, comme dans les livres !)
Voilà , si ça peut éviter à  quelqu'un de perdre comme moi beaucoup de temps.
A ce propos, je suis époustouflé par les services que peut rendre un nanoVNA à  60 ou 70 €. De même, la précision de mesure pour un amateur me parait très correcte. (Un VNA pro coute le prix d'une Mercedes).

5
Vos projets et Montages d'Électronique / Générateur RF
« le: mars 08, 2023, 05:54:54 am »
Bonjour à  tous,
Je réalise actuellement un générateur RF que je voudrai le plus performant possible.
J'avance pas à  pas et brique par brique.
A ce stade la partie génération de fréquence à  ADF4351 tourne comme une horloge tant sur le plan logiciel que matériel. J'ai totalement refait le programme en C++ pour être libre pour toute évolution future. Le tout est déjà  intégré dans un chouette boitier sérigraphié selon mes besoins.
Je m'intéresse aux gammes 67,5 Mhz à  300 MHz en 3 gammes. Je pense avoir réglé le problème de 3 filtres (du 7ème ordre) commutables par relais (?). Mes derniers tests sont encourageants et espère obtenir un signal avec un taux de distorsion de moins de 1% sur toute la plage. (Ce n'est pas extraordinaire, mais c'est déjà  par mal). 
Aujourd'hui, je me pose deux questions auxquelles je ne trouve pas de réponses.
1° Je voudrai introduire une fonction wobulation pour faire de l'analyse de filtres. Si je choisis une plage qui recouvre 2 gammes, j'aurai à  chaque balayage, une commutation de filtre par relais, ce qui ne me parait pas très sain.
Peut-on traditionnellement commuter des filtres passifs autrement que par relais ? (CMOS? ou autre)
2° J'aimerai avoir en sortie, quelle que soit la fréquence choisie dans la gamme, une puissance de sortie paramétrée et constante. On trouve facilement des amplificateurs RF à  gain variables au pas de 1/2 décibel. Est il raisonnable d'intégrer de genre d'équipement dans une boucle de régulation (P, PI ou PID ?) tout en mesurant la puissance de sortie avec une mesure de puissance RMS RF (Ce dernier point n'est pas trop difficile à  réaliser semble_il et Bertrand a fait une super vidéo sur le sujet).
Voilà , entre autres, les deux points qui le "turlupinent" le plus en ce moment. Si quelqu'un a une idée, je suis preneur. Merci beaucoup pour cette lecture.
 

6
Bonjour Bertrand et bonjour à  tous,
Je suis tout nouvel arrivant.
Merci pour les vidéo d'Electro-Bidouilleur qui sont toujours de grande qualité et toujours claires et passionnantes.
Je vis à  Élancourt, avec ma femme, en proche banlieue parisienne Française tout près de Versailles. Je suis retraité.
Je suis ingénieur en électricité industrielle de formation. Durant quelques années, au début j'ai pratiqué l'électronique industrielle, l'informatique également industrielle puis ai évolué dans les radiocommunications dans des fonctions plutôt administratives. Autrement dit, j'ai été spectateur de beaucoup de choses, mais plus du tout acteur. Après 47 ans de vie professionnelle, fraichement retraité, je me suis inscrit à  la faculté comme auditeur libre dans la section E3A (Électronique, Énergie Électrique, Automatique) et ai suivi divers cours durant 8 ans. J'y ai découvert des sujets époustouflants comme le traitement du signal, la robotique, la propagation hertzienne, la propagation tout court, ainsi qu'une sérieuse révision de sujets tels que la programmation, la régulation, le calcul matriciel etc. J'ai fait plusieurs fois des années de Master sur des sujets différents, ce qui explique les 8 années.
Au delà  de tout cela, j'ai particulièrement été enthousiasmé par divers cours sur les hyperfréquences (transmissions, propagation, radio proprement dite, antennes. J'ai été entre autres initié à  la théorie des filtres passifs, à  décortiquer le monde des oscillateur, au mystères de l'abaque de Smith etc.
Aujourd'hui, totalement "électron libre"  je consacre mes loisirs à  la RF depuis quelques mois. J'ai entrepris en premier la réalisation d'un générateur RF performant (stabilité, pureté, performances diverses soignées le plus possible et rencontre de nombreux pièges, doutes et interrogations (mais toutefois, j'avance petit à  petit).
Voilà , en gros. Je suis atteint par le virus de la radio (qui était ma passion d'enfance et ce à  quoi je me destinais). J'ai aujourd'hui 78 ans et "ai du boulot pour au moins jusqu'à  au 120 ans".
Merci pour l'accueil dans ce groupe. J'espère y trouver l'occasion d'une communication fluide et amicale dans les deux sens.
A bientôt à  tous.

7
Suggestions de Vidéos Électro-Bidouilleur / Générateur RF
« le: mars 07, 2023, 06:01:55 pm »
Bonjour,
Un sujet qui me parait couvrir d'un seul coup, de multiples sujets serait de traiter des générateurs RF professionnels (ou du moins de haut niveau).
Plusieurs vidéos d'Electro-Bidouilleurs soulèvent une partie du voile mais j'avoue avoir encore plein de points d'interrogation.
Comment parviennent ils à  obtenir une grande pureté spectrale sur une bande gigantesque. Normalement ça nécessiterait des armées de filtres commutables. (Il doit y avoir autre chose). Jusqu'où à  l'heure actuelle peut on aller en fréquence avec des filtres numériques ?.
Comment obtiennent ils une puissance de sortie constante d'un bout à  l'autre du spectre couvert. (Mettent ils en oeuvre un asservissement de puissance de sortie sur un atténuateur programmable ? A priori, pourquoi, ça ne marcherait pas, mais ça doit soulever des problèmes). 
Comment génèrent ils un bruit blanc ?
Comment maintiennent ils une impédance de sortie de 50 ohm sur toute l'étendue du spectre?
Je sais que par multiplication de fréquence, et autres artifices  on fait des choses étonnantes mais j'ai du mal à  imaginer certaines solutions.
Bref, je serai enchanté d'une vidéo sur le sujet. Merci d'avance si ça se réalise.

Pages: [1]