Forum Électro-Bidouilleur

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Le Forum est maintenant chiffré (préambule https). Bien sûr, des liens externes insérés dans les sujets vont demeurer inchangés. Mais la composition des pages du Forum est désormais sécurisée. Si des probèmes d'affichage surviennent, veillez à vider votre cache pour ce site.

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - cyrille

Pages: [1] 2
1
Discussion Générale d'Électronique / Re : IRM-01 3.3 votre avis?
« le: septembre 29, 2022, 01:28:04 pm »
Merci papyblue pour ces précieux conseils

(si en fait on peut passer commande, je ne sais pas trop pourquoi ils indiquent cela ils m'ont bien livré)


2
Discussion Générale d'Électronique / IRM-01 3.3 votre avis?
« le: septembre 27, 2022, 09:24:15 am »
Bonjour les bidouilleurs

J'ai acheté chez mouser (pour éviter des fake, est ce une assurance d'ailleurs?) ces modules 220->3.3V
https://www.mouser.fr/ProductDetail/MEAN-WELL/IRM-01-3.3?qs=C9r8PV%2F%252BoWPYMhpLuTFr9w%3D%3D

Je veux m'en servir pour alimenter des ESP8266 qui me servent de thermostats

Voila mon problème, très concrètement je ne sais pas comment les monter sans prendre de risque avec le 220V :-\
-> quelle taille de piste pour le 220V
-> dois je souder les câbles d'alim aux pattes? ou utiliser un bornier? ou un autre type de connecteur plus sûr?
-> dois je mettre cela dans la même boite que mon montage ou dans une boite à côté?
-> existe t il des cartes toutes faites sur lesquelles les souder ou dois je me faire cela sur kicad?

je prends tous les conseils qui me permettront de faire cela de façon safe.

3
Bonjour

Un petit update pour tous ceux qui ont eu la gentillesse de me fait part de leurs conseils. Mon projet est entré en phase de production depuis 2 mois. Tout fonctionne bien.

J'ai opté pour un panneau solaire de 10W (https://www.amazon.fr/gp/product/B076B5QD8W et un régulateur bas de gamme https://www.amazon.fr/gp/product/B07W5P8S8N/ type PWM)

J'avais calculé la puissance nécessaire en fonction de mon exposition etc.. quand je trouverai le temps de faire un excel je le posterai sur ce forum.

Au niveau énergie cela roule, je ne mets même pas l'ESP en mode sommeil c'est peu dire... J'ai acheté deux électrovannes sur amazon (en 12v) elles consomment plus qu'annoncé, mais comme j'avais un peu surdimensionné le reste pas de problèmes.

Le seul problème non résolu est le capteur d'humidité du sol. Cela me semblait très simple mais dans la pratique je n'arrive pas trouver un seul capteur fiable... tout ce qui se vend s'oxyde en quelque jours. Je n'ai pas testé celui de adafruit
 
De mon côté je n'ai pas rencontré de problème de stabilité de l'état haut ou bas des pins de l'ESP8266, j'ai mis une résistance pulldown a l'entrée des mosfet c'est peut être dû à cela.

 

4
Discussion Générale d'Électronique / Re : L298N et CSA et CSB
« le: mars 31, 2022, 03:14:32 am »
Bonjour

Peux tu en dire un peu plus? A quoi correspondent CSA et CSB (je ne les trouve pas dans la datasheet du L298N) et pourquoi veux tu recupérer leurs valeurs avec un arduino?

Comme cela bêtement je testerais les cavaliers avec un multimètre et si cela produit des état 0/5V je mettrai un optocoupleur et je mettre cela en face d'une pin digital de l'arduino. Mais je suppose que ce n'est pas si évident sinon tu ne poserais pas la question.
https://docs.rs-online.com/d24b/0900766b8135f847.pdf

Cordialement,



Cyrille


5
Merci pour vos réponses  ;D, cela structure bien les options. En plus vous avez devancé ma question suivante qui était 'mais n'est on pas gêné par la faible bande passante des AO'.

6
Bonjour les bidouilleurs

Je me souviens de mes études que l'on peut faire des filtres passe haut, passe bas et passe bande avec des composants tout simples comme des résistance des capacités et les inductances. Je me souviens qu'il est assez simple de calculer les fonctions de transfert en utilisant les complexes.

Je me souviens également que l'on peut aussi faire des filtres avec des amplis op intégrateurs/dérivateurs et des capacités

Ma question simple.  Quand on veut faire un filtre qu'est ce qui conduit à le faire avec un ampli op plutôt qu'avec de simples composants? Le gain de l'ampli?



7
Bonjour Bertrand et les bidouilleurs

Je travaille dessus en ce moment et je me rends compte que le sujet est assez technique.

Une ou des vidéo sur l'alimentation solaire de notre électronique couvrant les trois aspects :
Les panneaux, comment les choisir, leur puissance réelle etc..
Les régulateurs MPPT versus PWM
Les batteries (il y a beaucoup de notions sur la courbe de charge)

D'un point de vue électronique je pense que les régulateurs sont les plus intéressants. Les MPPT sont très chers, un peu à l'image des sondes différentielles pour les oscillos.


8
Merci pour ce partage. J'ignorais qu'il y avait des frameworks disponibles et effectivement cela peut être une source de gain de temps immense.

9
Bonjour Papyblue

Oui bonne idée pour la météo, d'autant que ce n'est pas très compliqué à faire.

Pour l’électricité, c'est à environ 30m du tableau de dérivation, mais il faut passer sous l'allée => Une tranchée à faire et sous un enrochement (blocs de 400kg empilés sur 1,1m). J'ai deux autres sources sur lesquelles je pourrais me repiquer mais à chaque fois les mêmes contraintes.

10
Bonjour,
Je vais partager avec vous le projet sur lequel je bosse. Sentez vous libre de commentez si le sujet vous intéresse. L'avis d'autres bidouilleurs est toujours très enrichissant.

Objectif :
J'ai une zone de 60m de long et de 1,5m de large que je suis en train de planter. Il y a une centaine de plante. J'habite dans le sud est de la France, inutile de dire qu'il pleut peu et que l'été cela cogne.

Je dois donc arroser surtout les deux ou trois premières années. Or c'est une corvée. Je suis ingénieur de formation, informaticien de métier, je préfère m'amuser à construire quelque chose plutôt que d'arroser au jet sous le cagnard.

Contrainte
1 - J'ai de l'eau, mais un seul robinet.
2 - Je n'ai pas le 220V.
3 - Je ne veux pas payer de factures de dingue

Conception générale
La contrainte (1) m'interdit de tout arroser d'un coup, la chute de pression serait beaucoup trop grande. Je pourrais mettre une pompe mais cela compliquerait encore plus mon système et il est interdit de pomper sur le réseau eau de ville. J'envisage donc de couper le circuit en deux et d'alimenter en eau une branche après l'autre.

La contrainte (2) m'impose de trouver une source de tension. Mon idée est de partir sur un panneau solaire, un régulateur MPPT et une batterie AGM

- Au niveau conso, j'ai trouvé des électrovannes 12V qui tirent 300mA. Donc une EV (les deux ne sont jamais ouvertes en même temps) et l'ESP en wifi cela tourne autour de 4W à pleine puissance. Certainement 2h par jour au grand maximum.

- j'ai lu qu'un panneau solaire ne donnait en réalité que 15% de sa puissance affichée, soit 7,5W pour un panneau de 50W. Les 12V de la batterie sont là pour les 12V des électrovannes. Je ne sais pas encore comment dimensionner le MPPT.

 
La contrainte (3) m'impose de ne par arroser bêtement, du coup je fais mettre des ESP8266 connectés à des capteurs d'humidité à différents endroits sur le terrain. Il seront en deep sleep la plupart du temps et se réveilleront toutes les 2h pour envoyer à un broker MQTT l'état de sécheresse de leur zone. Mes premiers tests me donnent un deepsleep à 19uA donc ca passe.
J'ai également choisi des EV normalement fermée, pour éviter les mauvaises surprises
Le broker tourne sur un NAS synology, je sais lire les data en python. Je vais donc écrire un programme python qui décidera ou non d'ouvrir telle ou telle vanne. Le broker MQTT renverra l'ordre à un ESP qui lui pilote les deux vannes.

Conception détaillées
Au niveau carte j'ai deux circuits à créer
I Le circuit de pilotage des vannes. Je vois bien un ESP avec un régulateur de tension 12->3.3V des capacités de découplage. Deux mofsets pour commander des vannes et deux résistances. Comme dans les électrovannes il y a deux selfs je pense également mettre deux diodes de roue libre comme sur les relais. Certains mettent des opto coupleurs mais je n'ai jamais compris l'utilité. A priori je n'ai pas besoin d'antenne sur mon ESP arrosage.

II Le circuit capteur humidité. Je n'ai pas encore étudié la chose, mais je pense les mettre sur batterie avec un régulateur de tension qui a un faible drop voltage et un courant de fuite minimal. Je n'ai pas encore avancé sur cette partie je dois faire des tests.

III Les mises en boites
Mettre la batterie le régulateur et les EV dans le même boitier me semble dangereux. J'envisage donc :
un boitier pour la batterie, le régulateur et l'ESP
et un boitier séparé pour les EVs
Je ne sais pas encore comment je vais faire. Le boitier de la batterie m'interpelle je suppose qu'il ne fait pas que cela chauffe trop (sous le soleil) en même temps cela ne doit pas prendre l'eau. A creuser

Ma TODO court terme
Voila ou j'en suis, j'ai commandé une vanne sur amazon ce matin pour la brancher et faire des tests dans mon labo d'abord puis dehors.
Je dois aussi commander le panneau solaire et le MQTT (sauf si je le fais) quand j'aurais déterminé quoi choisir
Je dois aussi finir de mettre le geotextile ce we.. mais ça ce n'est pas de l’électronique


11
Merci beaucoup pour ces réponses détaillées.
Effectivement je ne suis pas fan de la solution avec les piles 9V.

Je vais creuser tout cela en partant sur une solution à base de panneaux solaires, je suis dans le sud-est le rendement devrait être bon d'autant que je peux l'orienter plein sud.

J'ai prévu de m'y mettre sérieusement, je pense que je vais créer le projet sous la section projet afin de pouvoir partager avec les autres bidouilleurs.

En tous cas merci pour tes conseils !

12
Bonjour

Je travaille sur un projet afin d'arroser mes plantes extérieures en contrôlant le tout avec un ESP8266.

Je bloque sur un point : Les électrovannes. Sur le principe cela semble simple, mais elles s'alimentent toutes en 12V voir plus souvent en 24V. Sachant que je n'ai pas accès au secteur je ne sais pas comment faire. J'ai songé mettre une batterie AGM avec un panneau photovoltaïque mais j'ai l'impression que c'est un peu exagéré. Par ailleurs je vois partout chez casto ou autre des boitiers avec une vanne sur des piles de 9V... J'en ai démonté un, la vanne ne s'actionne que lorsque je lui met du 12V (il y a un gros condensateur dans leur montage qui je suppose leur sert de réserve de courant lors du changement d'état)

Quelqu'un a t il une idée de solution élégantes sur le choix des vannes et de l'alimentation?

Merci d'avance à ceux qui prendront la peine de me répondre.

13
Bonjour Papyblue,

Merci pour cette nouvelle piste, je vais explorer, effectivement au point où j'en suis je fais essayer de retracer le schéma. Je crois avoir compris qu'il s'agit d'une alimentation à découpage de type flyback, j'ai à peu près compris comment cela marche en regardant les videos que vous m'aviez conseillé.

Pour le 220V oui je fais très attention, je me suis même acheter des gants isolant classe 00 pour améliorer la sécurité de la manip.

Est ce que vous savez à quoi correspondent les quatre composant en forme de rectangle (dont deux avec la lettre K) coincés entre le pont de diode et le fusible?

14
Bonjour,

J'ai suivi le courant, il y a 270v DC en sortie du pont de diodes. Mais quand j'arrive au gros condensateur en haut à droite (il est noté pour 400V) il y a toujours 0V à ses bornes (en retournant la carte je peux toucher les pattes avec les sondes). J'ai aussi essayé de mesurer sa capacité avec le multimètre mais cela reste désespérément à 0. Ai je raison de penser que je devrais mesurer une tension aux bornes de ce condensateur?

Encore merci aux bidouilleurs pour leurs précieux conseils (à défaut de l'avoir réparé j'apprends des choses)

15
Merci pour ce conseil, je vais essayer

Pages: [1] 2